Les pages d’agrégation de contenu

12 commentaires sur “Les pages d’agrégation de contenu”

  1. Dans cette liste, qui est volontairement non exhaustive, je voudrais rajouter KreuZZ (http://www.kreuzz.com). L’interface des news est très « popurls like », mais les fonctionnalités qui sont derrière sont plus avancées. De plus, on peut aussi gérer ses favoris avec.

  2. Speedyfeed : Coté design il y a effectivement des progrès à faire, mais du coté mise en oeuvre, c’est d’une simplicité et d’une efficacité redoutable.

    Quoiqu’il en soit, mon coeur va à OriginalSignal.fr et .com. Un superbe boulot !

  3. A noter que les agrégateurs de contenu sont très appréciés des visiteurs. Sur mon site LesPerlesDuChat.com, c’est évidemment l’agrégateur Blogs Sexe qui génère le plus de trafic…

  4. Les agrégateurs de flux RSS sont efficaces et assez faciles à mettre en place. Ils ont surtout l’intérêt d’être autorisés.
    Malheureusement, on ne peut pas tout agréger. Moi je voulais faire un agrégateur des annonces immobilières (particuliers et agences) mais cela ne semble pas aussi facile, d’un point de vue juridique comme vous pouvez le voir sur le blog de Géonimmo. Je suis preneur de tout conseil à ce sujet.

    Etant un grand utilisateur de Netvibes et de tout ce qui tourne autour du Web 2.0, je suis déjà pratiquement toutes les sources incluses dans OriginalSignal.fr

  5. Hubert, pour mon agrégateur, je me contente essentiellement de citer les titres, les premiers mots et les liens, en accord avec le droit d’auteur, comme citation courte à titre d’exemple.

    Pour les annonces immobilières, cela touche la propriété et l’exploitation des bases de données, et je ne pense pas que tu puisses en faire un usage public sans une autorisation expresse.

  6. En effet, ce que dit kwa est tout à fait vrai, tu es en illégalité a priori si tu pompes du contenu immobilier sans en avoir eu l’accord des propriétaires de ce contenu!

Les commentaires sont fermés.