Tag : écologie

Pourquoi Internet peut il tuer (en partie) le papier?

Comme beaucoup de français vous avez du voir arriver les nouveaux annuaires PageJaunes chez vous (directement votre porte ou bien dans l’allée de votre immeuble). A la vue des 3 pavés de l’édition lyonnaise je me suis demandé quelle pouvait être l’utilité aujourd’hui d’un bottin papier versus le service proposé en ligne par la même société. Et force est de constater que l’annuaire papier ne m’est aujourd’hui d’aucune utilité mise à part peut être de servir de réhausseur à mes enfants et encore…

Alors pourquoi un produit qui avant était si utile et demandé se retrouve aujourd’hui délaissé et sans intérêts?

Premièrement depuis quelques années Internet a virtualisé bons nombres de services dont celui de la recherche de numéros de téléphones et d’adresses. Le principale avantage est notamment lié à la capacité de recherche de l’outil. Preuve en est la publicité de PageJaunes qui met en scène des petits hommes jaunes qui font la recherche pour vous, ce que ne fait pas votre bon vieux bottin.

Deuxièmement, le service sur internet est continuellement mis à jour versus l’annuaire papier qui lui n’est tiré qu’une seule fois par an. Donc en utilisant le service Internet vous êtes théoriquement assuré d’avoir les dernières informations disponibles.

Troisièmement, la mobilité apportée par le service Internet. Qui emporte le bottin dans son sac à main ou son sac d’ordinateur? Personne, certes vous pouvez utiliser les renseignements téléphoniques 118 XXX mais il est vrai que pour les possesseurs de smartphones il est tout aussi aisé de se connecter sur Internet pour trouver l’information recherchée. Ceci est d’ailleurs valable aussi bien pour les sites de type pagejaunes que pour des google qui proposent aussi des informations téléphoniques (recherchez « coiffeur lyon » pour voir cela).

Au final la proportion de français n’ayant plus besoin de l’annuaire doit croitre chaque année et on arrive à des situations où ces annuaires jonchent les sols des entrées d’immeubles et partent directement à la poubelle, ce qui est un comble…

Certes Internet ne va pas tuer le papier au sens large du terme mais en tout cas certains business vous être clairement mis à mal par ce dernier. Ce qui n’est pas une mauvaise chose finalement d’un point de vu bilan écologique : plus de papier, moins de produits chimiques, plus de livraison… même si Google pollue aussi à sa manière avec tous ces serveurs (d’ailleurs je serais curieux de comparer les bilans écologiques des deux alternatives).

Quelques articles à lire aussi


Amazon lance l’emballage vert

Amazon s’oriente de plus en plus vers une entreprise verte, preuve en est ce nouvel emballage qui est proposé par la société qui a la particularité d’éliminer tout plastique et ne nécessite plus l’utilisation de couteaux, cutters, marteaux & co pour l’ouvrir. Ceci en plus d’être écologique, est très pratique.

Avec son packaging anti frustration-free Amazon va peut être simplifier le lendemain de Noël des parents et des enfants…

Via 37signals

Quelques articles à lire aussi


Sony fait du « Carbon Smart Travel »

Sony Australia s’engage de plus en plus dans le respect de l’environnement et après avoir mis en place un programme appelé « Carbon Free Travel » qui a pour objectif de compenser les émissions de CO2 générées par les déplacements des collaborateurs de la société et c’est une très bonne initiative. Afin de marquer le coup Sony Autralia a confié à l’agence Saatchi & Saatchi une opération de guerilla marketing qui avait pour but de mettre une voiture recouverte d’herbe dans les rues de Sydney dont voici quelques clichés trouvés sur Internet :

sony carbon free travel

Quelques articles à lire aussi


Quand les marketeurs prennent les consommateurs pour des moutons

La semaine dernière en me baladant dans un hypermarché je suis tombé sur des recharges de café lyophilisé, le principe est bien car vous réutilisez votre emballage d’origine et de ce fait vous contribuez à moins polluer (imaginez le process pour faire la bouteille en verre, la colle pour l’étiquette…). Sauf que nos amis marketeurs mettent ce produit à un prix supérieur à celui du produit d’origine ce qui est plutôt fort de café non?

nescafé recharge

Sur l’étiquette on lit que la recharge est à 35€/kg et le produit d’origine à 32€/kg, sans commentaire.

Moi ce genre de truc cela m’énerve…

Quelques articles à lire aussi