Tag : demand media

Lourdes chutes pour les récentes introductions en bourse des starts up internet

Après l’euforie des introductions des dernières sociétés internet au Nasdaq : Groupon, Linkedin, Demand Media… L’heure est maintenant à la chute pour la majorité de ces dernières. Des explications peuvent être trouvées pour certains cas, voici une revue des positions actuelles des cours de bourse :

Demand Media
Offering price: $17
Tuesday’s closing price: $6.85
Current market value: $574 million

Demand Media chute de 60% par rapport à son cours d’introduction on peut imaginer que la mise à jour de Google avec Panda doit y être pour quelque chose.

Groupon
Offering price: $20
Wednesday’s closing price: $16.96
Current market value: $10.82 billion

Groupon est à -15% depuis son introduction, la faiblesse du business model de la société est certainement une explication du replis des investisseurs sur ce titre. Groupon a du mal à recruter de nouveaux clients (marchands et acheteurs) et ce recrutement impacte fortement la trésorerie de la société.

LinkedIn
Offering price: $45
Wednesday’s closing price: $66.00
Current market value: $6.36 billion

Linkedin est à +46%, cela ne m’étonne pas la société a un vrai business model et gère une belle base d’utilisateurs fortement qualifiée.

Pandora
Offering price: $16
Wednesday’s closing price: $10.51
Current market value: $1.69 billion

Pandora est à -34% de son cours d’introduction, la marché de la musique en ligne est vraiment complexe, et l’arrivée de Spotify sur le sol américain n’a pas du améliorer la position de Pandora.

Renren
Offering price: $14
Wednesday’s closing price: $3.75
Current market value: $1.47 billion

Renren, le facebook chinois se prend une belle déculottée : -73%

Yandex
Offering price: $25
Wednesday’s closing price: $20.05
Current market value: $6.48 billion

Yandex, le moteur de recherche russe, chute lui aussi à -19,8%

Ce qu’il faut retenir c’est que les valeurs IT introduites cette années perdent en moyenne une vingtaine de pourcents depuis leur introduction. Facebook et Zinga doivent donc prendre du recul sur ce contexte qui n’est pas du tout favorable à une IPO.

Quelques articles à lire aussi


Bientôt la fin des content farms?

Le sujet des content farms est un sujet complexe car l’objectif de ces sociétés est de produire du contenu qui est recherché par les internautes. Sur le principe il n’y a rien de mal sauf que dans le cas des content farms c’est l’algorithme de Google qui sert à déterminer ce qui doit être produit comme information, dans une seconde phase une fois le contenu produit il trouve naturellement sa place dans les résultats de moteur de recherche et permet à la société éditant le site de monétiser cet espace publicitaire.

Le hic c’est que ces sociétés de content farms produisent énormément de contenus dont la qualité peut parfois être remise en question, on se retrouve donc avec des listes ou des tutoriels à deux francs qui ne vont pas nous aider mais qui nous auront fait perdre quelques précieuses minutes (le temps c’est de l’argent non?). Des empires se sont crés sur ce business, le plus emblématique est Demand Media qui a été introduit sur le Nasdaq il y a quelques jours et qui s’en sort pas si mal que cela avec un +2$ par action, valorisant l’entreprise à 1,57 milliards de dollars :

Google via Matt Cutts a annoncé (juste après l’IPO de Demand Media, les coquins) qu’ils allaient changer l’algorithme pour faire en sorte que les spammers et les content farms ne soient plus aussi bien classés (la qualité des résultats de recherche en dépend) :

…we hear the feedback from the web loud and clear: people are asking for even stronger action on content farms and sites that consist primarily of spammy or low-quality content. We take pride in Google search and strive to make each and every search perfect. The fact is that we’re not perfect, and combined with users’ skyrocketing expectations of Google, these imperfections get magnified in perception. However, we can and should do better.

My post mentioned that “we’re evaluating multiple changes that should help drive spam levels even lower, including one change that primarily affects sites that copy others’ content and sites with low levels of original content.” That change was approved at our weekly quality launch meeting last Thursday and launched earlier this week.

Jason Calacanis, CEO de Mahalo, qui est identifié comme « content farm » par Google (cf son commentaire ici) afirme qu’ils font de la qualité. Quoiqu’il en soit le rythme de production de contenu est important comme on peut le voir sur ce slide qui a été diffusé par Calacanis, il se demande même s’ils n’en font pas un peu trop, c’est un comble :

C’est certain que les volumes sont importants! Je suis curieux de voir l’impact de ce changement d’algo sur le trafic des sites de Demand Media et sur le cours de l’action… Personnellement au vu de la dépendance avec Google je ne mettrais pas beaucoup dans ce business google dépendant, et vous?

Quelques articles à lire aussi