Tag : commerce

En 2016, 24% des ventes e-commerce retail se feront via des mobiles ou des tablettes

Voici quelques prévisions du cabinet eMarketer relative à l’importance du M-Commerce dans les ventes retail pour le marché américain.

Ce que l’on constate c’est l’évolution progressive de la part du M-Commerce dans les ventes retails, pas de rupture de courbe ou de pic particulier mais bel et bien une tendance de fond qui au fil des années prend de l’importance dans le retail online.

La tablette sera bien entendu le fer de lance du M-Commerce avec 17% des 24% en 2016 versus le smartphone. Ce chiffre est logique car n’oublions pas que la tablette cannibalise le PC de la maison, donc au lieu d’acheter via le PC les internautes US achèteront via leur tablette.

Source eMarketer

Quelques articles à lire aussi


Flipboard intègre maintenant des catalogues produits appelés Social Catalogs

Social Catalog est une version de Flipboard dédié aux e-marchands qui souhaiteraient rendre disponible leurs catalogues produits dans une version flipboardisée. La marque Levi’s est la première a bénéficier de cette mise en forme avec les produits de la collection « The New Levi’s Collection ».

Point intéressant pour l’expérience utilisateur, l’acte d’achat se fait directement dans l’interface de Flipboard, ainsi l’acheteur n’est pas perturbé par une redirection sur le site d’origine du vendeur.

Aujourd’hui en revanche, aucune information n’est disponible sur les modalités pour intégrer un catalogue produits…

Quelques articles à lire aussi


Les chiffres du e-commerce en 2011

Voici le panorama de l’industrie du e-commerce en 2011 selon la FEVAD. Les données de ce document proviennent des baromètres Fevad, des études réalisées pour la Fevad par Médiamétrie/NetRatings, Gfk, IFM, Crédoc et CCMBenchmark.

Quelques chiffres clés sur le secteur :

-Un chiffre d’affaires en 2011 de 37,7 milliards d’euros en progression de 21% par rapport à 2010
-Le e-commerce est le plus fort en ce qui concerne les ventes de produits culturels (18% de part de marché)
-Le e-commerce emploie 66.000 personnes à temps plein
-89% des entreprises intègrent les réseaux sociaux dans leur stratégie
-Cdiscount, le premier site « français » pointe à la 4eme place derrière Amazon, Priceminister, eBay en terme de trafic mensuel
-Le panier moyen est de 90€
-Paypal et ses équivalents représentent 25% des modes de paiement en ligne
-14% des acheteurs ont déjà acheté depuis leur mobile

Quelques articles à lire aussi


Impact du temps de chargement sur un site e-commerce

Voici une belle infographie qui va en faire réfléchir plus d’un. En effet, le temps de chargement d’une page sur un site e-commerce est essentiel, une seconde de perdue c’est 7% de conversion en moins… Cela donne une bonne idée de ce que les sites peuvent investir sur l’optimisation de leurs sites internet, le tout ayant un ROI très court bien entendu!

Pour optimiser votre site n’oubliez pas de jouer avec Google PageSpeed.

Source Mashable

Quelques articles à lire aussi


Etonner le client pour qu’il soit content et parle de vous!

Souvent pour assurer une vente vous pouvez être amené à dire que tel produit est en stock ou bien que vous pouvez réaliser cette prestation sans aucun problème. Malheureusement si vous ne respectez pas votre promesse votre client sera mécontent et ne retravaillera plus avec vous (ou n’achètera plus).

Alors plutôt que de survendre, misez ou optez pour la prudence, la vérité et l’étonnement qui restent des valeurs sures dans le business. Le dernier exemple en date qui me vient à l’esprit est mon achat d’un kindle sur Amazon. On le sait Amazon fourni d’abord les US ensuite le reste du monde, ce qui fait qu’il y a du stock de Kindle pour les américains et plus rien pour les pauvres européens que nous sommes. Bref, ayant connaissance de cela je passe tout de même commande avec un délai de livraison annoncé à 8 semaines… On va dire qu’ils ne prenaient pas de risque avec un délai si long! Mais je commande en connaissance de cause et je me conditionne à recevoir ce Kindle vers la deuxième quinzaine de janvier puisque j’avais été prévenu!

Deux semaines passent, je reçois en attendant une partie de ma commande : la housse du kindle, donc sur ce coup l’expérience est plutôt frustrante avant d’avoir l’appareil, j’obtiens les accessoires. Bad point pour Amazon pour l’expérience utilisateur et donc augmentation de ma frustration. Passons sur cette frustration, je range la housse du kindle (sans le kindle donc) dans un coin et je prends mon mal en patience, comme prévu…

Connaissant Amazon et le contexte : du stock de kindle aux US, je m’étais dit qu’ils pourraient éventuellement piquer quelques appareils destinés aux ricains pour assurer quelques livraisons européennes, enfin c’était une hypothèse lors de ma commande. Aujourd’hui je reçois un email d’Amazon m’informant que ma commande du Kindle allait arriver dans le mois de décembre (du 2 au 28 décembre, ils ne se mouillent pas trop) devançant ainsi de 4 semaines la date de livraison initialement prévue.

Grâce à cela Amazon démontre :

  • Encore une fois, que leur gestion de la relation client est très bien gérée
  • Qu’ils pilotent le stock de Kindle entre celui destiné aux US et l’Europe et servent tout de même les clients européens qui passent commande avec un délais a priori rédhibitoire
  • Qu’ils respectent leur engagement sur les délais, ils sont même en avance sur ce qu’ils annoncent
  • En revanche, le split de la commande n’aura pas été une réussite

Amazon a une vraie avance qu’il sera difficile à rattraper dans le e-commerce (lisez la note de Daniel Broche à ce sujet). Maintenant il reste à constater s’ils vont encore m’étonner avec une livraison rapide sur début décembre plutôt que fin décembre.

Update : Pour les mauvaises langues le kindle est arrivé aujourd’hui (le 03/12 donc)

Amazon Kindle juste sorti de sa boite

Quelques articles à lire aussi


Les chiffres de l’affiliation en France

L’affiliation est l’un des leviers pour vendre des produits sur Internet mais connaissez vous l’importance de business? Voici une étude du CPA (collectif des plateformes d’affiliation) qui regroupe les principales plateformes d’affiliation françaises : zanox, tradedoubler, commission junction, publicidees, netaffilation, effiliation et affilinet.

Attention les montants ne sont valables que pour le premier semestre 2010!

Alors ce que l’on retient c’est qu’il y a :

-4200 marchands qui ont un programme d’affiliation actif
-12 millions de ventes ont été générées via l’affiliation
-4 milliards de clics générés, soit 0,003 vente par clic!
-l’affiliation croît plus que les autres supports publicitaires comme le display
-1,1 milliards d’euros généré sur le premier semestre 2010
-1€ en affiliation génère 19€ de CA

Quelques articles à lire aussi


Quelques tendances pour le Social Commerce

De plus en plus de personne évoque ces termes : « Social Commerce », certes aujourd’hui ce reste vague comme concept mais certaines marques ou e-commerçants tentent l’expérience du social commerce (vente via les réseaux sociaux pour résumer) après avoir utilisé les réseaux sociaux comme médias. Voici une présentation slideshare qui met en avant quelques tendances pour ce nouveau business :

Pour ceux qui ne connaissent pas les principes du Haul Video présenté dans la présentation ppt, voici un bel exemple de déballage de retour de shopping (plus de 800,000 vues sur youtube) :

Quelques articles à lire aussi


L’iphone comme monitoring de l’activité d’un e-commerçant?

Autant la majorité des applications sur l’iphone ne servent à rien ou bien nuisent à la productivité autant certaines vous font gagner du temps et vous permettent de gérer votre activité à distance, en mobilité donc. Payline est un opérateur de monétique qui propose des solutions de paiement pour les marchands internet (lorsque vous achetez un truc sur un site vous passez obligatoirement via des solutions de ce type), les solutions concurrentes sont : Paybox, Ogone

Je ne vais pas rentrer dans le détails de ces solutions de paiement mais plutôt vous présenter l’application Payline pour Iphone qui me semble innovante pour un e-commerçant. En effet, une fois l’application installée sur votre mobile iphone (ou ipad), vous allez avoir accès en temps réel à un rapport sur le chiffre d’affaires (jour, semaine, mois ou année), le nombre de transactions sur le site, le montant du panier moyen ou encore le taux de transactions refusées. Le tout étant très visuel et a priori très simple…

Une application toute simple mais très utile à mon avis (si vous travaillez avec payline bien entendu), mais qu’en pensent les e-commerçants qui lisent ce blog, comment faite vous pour suivre votre activité en mobilité?

Quelques articles à lire aussi


Page 1 de 212