Tag : calibre

Les DRM, le soucis numéro 1 de l’offre légale

Voici une réflexion issue de mon expérience de l’offre légale aussi bien en ce qui concerne la VOD (Video on Demande) ou bien l’offre de livres numériques. En France (mais aussi dans d’autres pays) les ayants droits protègent leurs contenus numériques avec des systèmes de DRM (Digital Right Management) qui permettent de bloquer l’utilisation sur des appareils qui ne sont pas autorisés ou si la période d’utilisation légale est dépassée.

Le soucis avec cela est que ces DRM imposent l’installation de logiciels supplémentaires pour pouvoir lire le contenu numérique (livre, musique ou vidéo). Ces logiciels sont, comme beaucoup de logiciels, non compatibles avec toutes les configurations et les usages des utilisateurs. C’est là le vrai problème pour l’offre légale. La vente de contenus numériques est donc conditionnée à l’installation et l’usage de solutions propriétaires pénibles à utiliser. Et on le sait tous, plus l’utilisation est complexe moins l’utilisateur sera content de son expérience et plus il ira vers la simplicité.

Prenez par exemple la vente de livres numériques. L’un des formats le plus courant dans ce domaine est le epub (acronyme de « publication électronique »). Ce format est lu par l’intégralité des liseuses, mais lorsque l’on y associe un beau système de DRM, et bien ce format universel ne fonctionnera plus que sur les devices supportant ce système de protection (et donc ayant certainement signé avec l’éditeur de la DRM). On arrive donc à une situation où l’acheteur paie un contenu digital mais n’est pas assuré de pouvoir l’utiliser sur son appareil. Un risque légèrement pénible!

Certains comme Amazon sont sur un format de DRM propriétaire et ne vendent que des livres à destination de leur appareil : le kindle. D’ailleurs ces livres ne sont pas présents comme des livres numériques mais des Kindle Books. Au moins l’utilisateur qui n’a pas de kindle ne va pas essayer d’en acheter un.
La Fnac, elle a une autre approche puisqu’elle vend des livres numériques au format ePub avec un système de DRM fourni par Adobe. L’utilisateur achète donc un livre numérique sans savoir que sa liseuse devra supporter le format de DRM d’Adobe (FnacBook, Sony reader…), ce qui n’est pas l’intégralité des cas (Kindle, Ipad…). Alors on le voit bien on est face à un mur avec ce type de protection qui limite l’usage et nuit à l’expérience utilisateur.

Je ne comprend pas pourquoi les vendeurs de contenus numériques (Fnac, Amazon and co) ne proposent pas un système avec un DRM adaptable au format du device de l’utilisateur. Ainsi sur Amazon on pourrait acheter un livre et ensuite le convertir pour un FnacBook et inversement avoir une version Kindle sur Fnac.com. Techniquement cela ne me semble pas insurmontable à mettre en place et cela ouvrirait un peu l’horizon marché de ces vendeurs.

Quoiqu’il en soit aujourd’hui pour lire légalement sur un Kindle un livre numérique acheté à la Fnac il faut retirer la DRM du livre. Certes tout le monde n’est pas capable de le faire mais c’est l’unique solution pour ne pas acheter des fichiers lisibles uniquement sur un ordinateur et non pas sur la liseuse… On imagine bien que c’est bien plus facile de télécharger directement un livre piraté au format ePub sans DRM et ensuite de l’envoyer sur son Kindle via le très bon logiciel Calibre. Cette remarque est aussi valable pour l’offre de VOD qui nécessite pour certaines l’installation d’un player spécifique…

Un livre légalement acheté à Fnac sur un Kindle

Un comble tout de même, la complexité de l’offre légale avec l’usage de DRM incite au piratage légal voir illégal…

Quelques articles à lire aussi