Tag : bouygues

Comme prévu, Sosh, B and You, Red s’alignent sur les tarifs de Freemobile

Et voilà la révolution free est en marche et les opérateurs historiques n’ont pas tardé à répondre à l’annonce de free. Ces réactions étaient prévisibles mais finalement c’est plutôt bien joué de la part des opérateurs historiques.

En effet, Free n’en est pas à son premier coup et les opérateurs historiques ont eu l’expérience ADSL pour connaitre les méthodes de Free et sa capacité à gagner des parts de marché. Fort de cette expérience une fois qu’ils ont eu vent de la volonté de Free de devenir opérateur de téléphonie mobile ils ont tous travaillé sur une offre low cost avec une marque spécifique, un logo et un branding propre au low cost. Ainsi on a vu apparaitre Sosh, B and You et Red respectivement Orange, Bouygues et SFR.

Les opérateurs historiques étaient donc prêt à se battre avec Free. Et une fois l’annonce de la gamme tarifaire de freemobile ils ont pu réagir « rapidement » grâce à ces marques low cost sans avoir à « perturber » tout le marketing de la marque principale. Comme cela ils peuvent dire qu’ils s’alignent sur free au niveau des offres de leur entreprise mais pas au niveau de l’offre principale. C’est stratégiquement bien joué et cela ne « coûte » pas si cher que cela aux opérateurs historiques. Aujourd’hui si un client veut quitter Orange pour Free, le conseillé Orange n’a qu’à lui dire de passer chez Sosh, certe il a un churn mais il est interne au groupe donc au final c’est le principe des vases communicants.

Donc ce qu’il faut en retenir :

-Premièrement les opérateurs historiques ont pu anticiper l’arrivée de free en construisant des marques low cost dont le premier rôle était d’être des fusibles
-Ils avaient pour objectif de s’aligner sur les tarifs de freemobile sur ces low costs pour faire du churn interne et éviter le vrai churn
-Les marques principales Orange, SFR et Bouygues ne sont pas affectées par les baisses de tarifs, ainsi les clients n’ont pas l’impression d’avoir été pris par des pigeons. Pour l’instant les opérateurs historiques sécurisent donc leur ARPU (Average Revenu Per User)
-Free vient d’officialiser une nouvelle segmentation du marché : le low cost et les offres traditionnelles

Le marché de la téléphonie mobile est en pleine mutation et de nouvelles évolutions sont encore à venir!

Quelques articles à lire aussi


Misez sur l’illimité pour créer un marché

Lancer un service sur internet n’est certainement pas la chose la plus évidente, créer un nouvel usage ou un besoin l’est encore moins. Nombreuses start-up ont, ces dernières années, lancé des services originaux avec plus ou moins de succès. Certaines ont du créer la demande, créer le marché et pour faciliter l’adoption elles ont fait le pari de l’illimité.

Prenez par exemple des services de stockage en ligne comme Flickr ou de backup comme Mozy que j’utilise depuis 2006. Sur le principe il existe des offres gratuites vous permettant d’utiliser le service de manière basique on parle donc de freemium dans ce cas et les offres payantes, intègrent le plus souvent des plans selon les usages. Et pratiquement à chaque fois le plan le plus élevé propose de l’illimité pour premièrement montrer que payer offre un avantage (surtout lorsque l’on ne connait pas sa future consommation) et attire les personnes avides d’espaces disques comme les photographes pour flickr ou les stockeurs de données professionnelles comme pour Mozy.

L’illimité est donc un « ouvreur » de marché, il permet de casser les règles classiques et de favoriser les usages. Mais une fois que le marché est dans une phase de développement et que l’usage n’est plus remis en question la question du maintien de l’illimité se pose légitimement. Et oui pourquoi proposer un service sans limite alors que l’on peut en fixer et gagner plus ou réduire ses coûts de fonctionnement maintenant qu’il y a un besoin! C’est ce qu’est entrain de faire Mozy (sauvegarde en ligne) qui va prochainement annuler son offre illimité et proposer un paiement à l’usage avec des paliers de consommation. Sur le fond ils n’ont pas tout à fait tord, aujourd’hui qui viendrait remettre en question le principe du backup en ligne? alors autant rationaliser les coûts des sur-consommateurs du service (ceux avec qui Mozy ne gagnent pas d’argent). Flickr n’a pas encore sauté le pas mais dans le contexte je me demande si Yahoo ne va pas revoir ses plans pour flickr.

Cette réflexion et ce constat est transposable dans d’autre univers comme par exemple l’ADSL avec Free qui pendant des années à proposé un forfait tout compris à 29,90€ et qui maintenant est à option avec la TV,… et surtout plus à 29,90 mais çà c’est une autre histoire. En téléphonie, c’est aussi valable, rappelez vous des forfaits illimités chez SFR ou Bouygues qui ont rapidement été arrêté (à la commercialisation) et qu’il ne fallait surtout pas résilier tant l’offre était attractive.

Alors si vous comptez ouvrir un marché, pensez à l’illimité pour créer un appel d’air mais n’oubliez pas qu’un jour il faudra redimensionner cet illimité pour atteindre la rentabilité ou l’améliorer.

Quelques articles à lire aussi


Comment masquer son numéro de téléphone temporairement

Vous souhaitez passer un coup de fil mais sans que votre correspondant puisse voir votre numéro ou encore vous reconnaitre. L’une des solutions est de paramétrer votre téléphone pour qu’il ne diffuse pas votre numéro de téléphone à votre correspondant mais c’est compliqué, et surtout vous allez oublier de remettre l’option après votre appel…

La solution la plus simple est donc de masquer temporairement votre numéro en tapant un code avant de taper le numéro, c’est simple et efficace. Voici donc le code à taper pour masquer votre numéro chez tous les opérateurs : Orange, SFR et Bouygues Telecom pour ne citer que les principaux. Il faut taper le #31# avant le numéro par exemple : #31#0601060187 et c’est tout.

Quelques articles à lire aussi


Résultat de l’étude sur « Votre téléphone et vous… »

Il y a quelques temps j’avais mis en place un questionnaire sur la thématique du téléphone mobile. Celui-ci avait aussi pour but de tester l’outil LimeSurvey qui est très performant au final. En revanche le choix de ma part de demander à ce que les personnes s’enregistrent a réduit le nombre de participants (le prochain sera ouvert, on verra ainsi la différence). Donc pour en revenir à cette étude voici les résultats question par question, merci aux 108 participants :

1- Quel âge a votre téléphone?
age-telephone

Fait étonnant, il n’y a pas de tendance de renouvellement des téléphones. En revanche, un tri des réponses par opérateur fait apparaitre que ceux qui sont chez des MVNO changent de téléphone au maximum sous 12 mois (une clientèle plus instable que celle des opérateurs classiques)

2- Votre téléphone c’est :
Votre-telephone-c-est

3- Votre téléphone vous sert à quoi?
En premier à :
Votre-telephone-vous-sert-a-quoi

En second à :
Votre-telephone-vous-sert-a-quoi-2

Et enfin à :
Votre-telephone-vous-sert-a-quoi-3

On notera qu’en dehors de la fonction téléphone et SMS les utilisations sont beaucoup moins marquées, Internet n’étant pas encore un usage flagrant du téléphone mobile. Les utilisateurs de Bouygues utilisent plus en premier leur téléphone pour téléphoner que les clients des autres opérateurs qui eux ont répondu des usages comme l’email, la musique, l’internet et les SMS..

4- Quel est votre opérateur?
Quel-est-votre-operateur

Pour rappel, en 2008 Orange avait une part de marché en France de 43,6%, SFR de 33,8% et Bouygues de 16,5%, la proportion de l’étude est donc sensiblement représentative de ce qui se passe en France (du moins en ce qui concerne les opérateurs).

5- Un téléphone pour faire quoi?
Premièrement :
Votre-telephone-c-est-2

Ensuite :

Votre-telephone-c-est-3

Et enfin :
Votre-telephone-c-est-4

Marrant de constater (grâce aux tris croisés dynamiques) que les clients d’Orange (17% d’entre eux) associent largement plus la notion de plaisir en premier choix que les autres opérateurs (le poids d’Orange représentant 70% de la réponse).

6- Le téléphone et internet
le-telephone-et-internet
Données en pourcentage

Ce que l’on peut déduire de cette (modeste) étude c’est qu’encore aujourd’hui le téléphone sert à téléphoner et envoyer des SMS, l’usage d’internet pointe le bout de son nez mais timidement. En tout cas, les utilisateurs sont convaincus de l’internet sur le téléphone et n’y voient pas de frein pour un usage mobile.

Le fichier pdf avec les graphiques et les données chiffrées est à télécharger ici.

Quelques articles à lire aussi


Des invitations pour Google Voice, la téléphonie version Google

Ce fut presque l’information du jour mais la mort de Michael Jackson est venue un peu perturber l’actualité internet aujourd’hui… Bref, laissons Michael de côté et revenons à Google Voice le service de téléphonie proposé par Google qui je pense va vraiment changer l’univers des télécommunications en reléguant les opérateurs de téléphonie au rang de simples fournisseurs de services.

Le dashboard de Google Voice
Le dashboard de Google Voice

Le principe de Google Voice est extrêmement simple, Google vous attribue un numéro de téléphone (à vie de mémoire) et vous pouvez rediriger tous vos appels sur ce numéro sur le téléphone de votre choix (celui de la maison, le bureau ou le mobile ou les 3 à la fois). La vidéo ci-dessous présente plutôt bien le service proposé par Google Voice :

Ce que j’ai compris c’est que cela fonctionnait pour les appels entrants mais quid des appels sortants? Faudra t il utiliser les autres numéros pour appeler, ce qui ne serait pas tellement pratique… Google parle d’appels gratuits pour les numéros US (donc pour les américains) mais je trouve que cela n’est pas très clair.

La nouvelle du jour c’est que le service n’est plus restreint aux utilisateurs de GrandCentral (startup qui a développée le service et que Google s’est empressé de racheter) mais bien à tout le monde (enfin je pense qu’il y a toujours une restriction sur les USA mais cela n’est pas reprécisé sur le site. Donc si vous voulez des invitations pour Google Voice il faut aller mettre votre nom et votre email sur cette page et croiser les doigts pour que vous soyez choisi!

Pour rappel voici les fonctionnalités offertes par Google Voice :

Call Screening : Masquer ou non son nom sur le téléphone appelé
Listen In : Ecouter le message du répondeur en direct et ainsi prendre l’appel si au besoin c’est urgent
Block call : Une fonction pour bloquer les indésirables, radical a priori
SMS : Envoi de SMS avec le numéro Google sur le téléphone ou sur le web
Place Call : Appeler des téléphones gratuitement (uniquement aux US a priori)
Taking Call : Prendre un appel sur l’un de vos téléphones
Phone Routing : Attribution de l’un des téléphones en fonction de l’appelant
Forwarding Phone : Ajout de téléphones sur le numéro de Google Voice
Voicemail transcripts : Lecture des messages du répondeur sur le PC au format texte
Listen Voicemail : Ecoute des messages répondeur
Notifications : Réception des messages par SMS ou email
Personalize Greeting : Personnalisation du message du répondeur en fonction de l’appelant (fonction intéressante)
Share Voicemail : Envoi et transfert d’un message du répondeur à des contacts
Conference calling : Conférence téléphonique
Call record : Enregistrement de la conversation (la CNIL va s’étouffer sur cette fonction)
Call Switch : Changement de téléphone pendant une conversation
Mobile Site : Site internet mobile pour consulter ses messages
GOOG-411 : Numéro d’urgence
Manage groups : Gestion des groupes pour les préférences

Pour ma part mes numéros de téléphones sont déjà gérés par Google Contacts, il ne me reste plus qu’à attendre cette invitation….

Quelques articles à lire aussi


Iphone 3Gs, la belle faculté d’adaptation d’Apple

Orange avait une exclusivité sur l’iphone d’Apple mais cette dernière a été cassée permettant ainsi une diffusion auprès des clients SFR et Bouygues Telecom. Apple avait initié cette exclusivité à l’origine pour garder le contrôle sur l’opérateur ayant été sélectionné. Certes cette possibilité de vendre des iphones aux couleurs de SFR ou Bouygues est du pain béni pour Apple qui va pouvoir augmenter très certainement ses ventes dans l’hexagone.

iphone-3gs

L’arrivée de l’iphone 3Gs dans quelques jours est très bien marketée par tous les opérateurs (sauf bouygues il me semble) qui vont essayer de profiter de ce nouveau modèle pour faire de l’acquisition de clients ou du renouvellement de terminal. Apple, grand spécialiste de la communication mass market, propose son aide aux 3 opérateurs en diffusant la liste des points de vente sur cette page. L’histoire ne dit pas si tous ces points de ventes seront fournis en Iphone 3Gs, dommage…

Il est par contre intéressant de comparer les trois pages mobiles des opérateurs, on voit bien l’importance de l’arrivée d’un nouveau modèle d’iphone, sauf chez bouygues qui met encore en avant l’iphone 3G classique, SFR hésite un large banner avec un 3G et un encart juste en dessous avec un 3Gs (un moyen de déstocker peut être). En terme de surface de couverture du 3Gs sur les homepages des opérateurs, SFR est gagnant!

Homepage d'Orange
Homepage d'Orange
Homepage de Bouygues
Homepage de Bouygues
Homepage de SFR
Homepage de SFR

Apple annonce une disponibilité de l’appareil vendredi (demain donc) mais de ce que j’ai pu voir, seul Orange le proposera vendredi et uniquement dans quelques boutiques à Paris, Lyon et Lille. SFR proposera à la vente l’iphone 3Gs le 24 juin prochain.

Quelques articles à lire aussi