Tag : arthus bertrand

Home de Yann Arthus Bertrand et Luc Besson, premier bilan

Home la méga production du duo Yann Arthus Bertrand et Luc Besson financé dans son intégralité, 12 millions d’euros tout de même, par l’enseigne PPR a été diffusé mondialement le 5 juin dernier et simultanément sur Internet, la TV, en salle de cinéma, et a été vendu en DVD et DVD Blue Ray. Quelques jours après, voici quelques chiffres pour mesurer l’ampleur du succès.

La banquise
La banquise

Audience TV

8,3 millions de personnes en moyenne (33% de part de marché) ont regardé Home sur France 2, avec un pic à 9,5 millions de personnes à 21h48 (peut être la pub sur les autres chaines). J’ai lu quelque part que c’est l’une des meilleures audiences de France 2 sur l’année (habituellement seul le Tour de France permet de battre TF1).

Audience web

La version française sur Youtube a été vue 663669 fois
La version anglaise 664076 fois
La version espagnole 150165 fois
La version allemande 357769 fois

Soit un total de 1,83 millions de fois, pas mal mais pas exceptionnel non plus. Je pense qu’ils auraient pu faire facilement 10 fois plus.

Audience liée au piratage

Difficile de quantifier le nombre de téléchargements pirates de Home sur les réseaux P2P mais voici tout de même quelques informations.

Pour les torrents, selon The Pirate Bay, il y aurait un peu moins de 5000 seeders ce qui n’est pas énorme comme chiffre. Sur le réseau Emule, Home fait tout de même parti du top 20 d’Emule Island.

Audience réseaux sociaux

Un peu plus de 32,000 fans sur facebook
972 followers sur Twitter avec 23 updates
Bof bof bof…

Et fait encore plus étonnant les versions sur Youtube ne seront visibles que jusqu’au 14 juin. Encore un point qui va à l’encontre du concept de marketing viral (si yann veut m’appeler je peux lui donner un cours sur le marketing viral en ligne!). Bref je reste un peu sur ma faim en ce qui concerne la stratégie online de diffusion de ce film, quel dommage le potentiel était pourtant là! Une stratégie Online à côté de la plaque, bref un succès au global mais un échec en online…

Quelques articles à lire aussi