Tag : insights

Facebook sait-il compter?

Facebook avec l’arrivée du bouton like, ou j’aime dans la langue de Molière, doit fournir des données fiables aux nombreux sites qui intègrent ce bouton social. Ce bouton magique fourni accessoirement un nombre incalculable d’information sur le site lui-même (cf le très bon article de didier Durand sur le sujet). Bref ce bouton connait un certain succès et contrairement au précédent bouton « share » il s’intègre de plus en plus sur les sites marchands, un pas vers le social shopping c’est certain!

Le deal pour les sites est a priori simple, Facebook propose de publier les liens de ces sites sur les wall des membres ayant cliqué sur le bouton. Ce contrat est sympathique mais chaque site intégrant ce bouton (et faisant donc de la pub pour facebook) est en droit d’avoir des données statistiques précises sur l’utilisation de ce bouton, des pages les plus aimées… Pour cela Facebook propose un outil appelé Insights, ce service historiquement disponible pour les pages fans « j’aime » (uniquement à partir d’un certain nombres de fans) celui-ci permet d’avoir des informations ultra basique et limitées dans le temps (il est impossible d’avoir une vision sur une période de plus de 30 jours ce qui en soit est une aberrance…).

Donc avec l’arrivée du bouton like (dont le compteur a tendance à déconner de mon expérience), vous allez devoir tracker aussi les clics sur ce bouton, juste pour voir s’il sert à quelque chose. Sur Facebook Insights il est par ailleurs possible de suivre l’activité liée à un domaine (2803.fr par exemple), il faut simplement intégrer une balise dans le header.php de votre site pour montrer à Facebook que vous êtes bien le propriétaire du domaine.

Vous obtiendrez ensuite des données sur le nombre de clics Like ou anciennement sur le bouton Share et sur le profil de ceux qui ont cliqué (homme/femme et localisation). Les informations du « most daily Shared » semblent correspondre au bouton share et non pas à like (comme quoi facebook je moque un peu des éditeurs de sites). Mais comme pour les pages J’aime, l’historique est hyper limité et donc non exploitable pour ceux qui manipulent les données analytiques. Cet outil relève plus de l’amateurisme que d’une solution professionnelle, c’est dommage de la part de facebook…

Alors est ce que Facebook se fendra un jour d’une vrai solution analytique? J’espère bien sinon l’opacité du service va vite énerver les éditeurs qui cherchent aussi à un retour sur investissement.

Si jamais vous cliquez sur ce bouton j’aime ou like merci de laisser un commentaire cela me permettra de vérifier si facebook compte comme nous ou pas…

Quelques articles à lire aussi