Tag : free

Comme prévu, Sosh, B and You, Red s’alignent sur les tarifs de Freemobile

Et voilà la révolution free est en marche et les opérateurs historiques n’ont pas tardé à répondre à l’annonce de free. Ces réactions étaient prévisibles mais finalement c’est plutôt bien joué de la part des opérateurs historiques.

En effet, Free n’en est pas à son premier coup et les opérateurs historiques ont eu l’expérience ADSL pour connaitre les méthodes de Free et sa capacité à gagner des parts de marché. Fort de cette expérience une fois qu’ils ont eu vent de la volonté de Free de devenir opérateur de téléphonie mobile ils ont tous travaillé sur une offre low cost avec une marque spécifique, un logo et un branding propre au low cost. Ainsi on a vu apparaitre Sosh, B and You et Red respectivement Orange, Bouygues et SFR.

Les opérateurs historiques étaient donc prêt à se battre avec Free. Et une fois l’annonce de la gamme tarifaire de freemobile ils ont pu réagir « rapidement » grâce à ces marques low cost sans avoir à « perturber » tout le marketing de la marque principale. Comme cela ils peuvent dire qu’ils s’alignent sur free au niveau des offres de leur entreprise mais pas au niveau de l’offre principale. C’est stratégiquement bien joué et cela ne « coûte » pas si cher que cela aux opérateurs historiques. Aujourd’hui si un client veut quitter Orange pour Free, le conseillé Orange n’a qu’à lui dire de passer chez Sosh, certe il a un churn mais il est interne au groupe donc au final c’est le principe des vases communicants.

Donc ce qu’il faut en retenir :

-Premièrement les opérateurs historiques ont pu anticiper l’arrivée de free en construisant des marques low cost dont le premier rôle était d’être des fusibles
-Ils avaient pour objectif de s’aligner sur les tarifs de freemobile sur ces low costs pour faire du churn interne et éviter le vrai churn
-Les marques principales Orange, SFR et Bouygues ne sont pas affectées par les baisses de tarifs, ainsi les clients n’ont pas l’impression d’avoir été pris par des pigeons. Pour l’instant les opérateurs historiques sécurisent donc leur ARPU (Average Revenu Per User)
-Free vient d’officialiser une nouvelle segmentation du marché : le low cost et les offres traditionnelles

Le marché de la téléphonie mobile est en pleine mutation et de nouvelles évolutions sont encore à venir!

Quelques articles à lire aussi


Free vient de régler son compte au marché des télécoms en France

Voilà l’annonce de Freemobile qui était attendue depuis longtemps a été faite par Xavier Niel ce matin devant une salle remplie de journalistes. Le show de présentation emprunte quelques codes de présentation à Apple dont le « one more thing » mais au final le message passe de manière simple et clair.

Donc Niel a annoncé deux forfaits :

-le premier que l’on pourrait appeler l’illimité avec un fair use de 3 gigas et des tarifs de roaming hyper concurrentiels versus la concurrence à 19,99€ TTC et 15,99€ pour les abonnés freebox (toutes les freebox donc et pas uniquement la révolution)
-le second forfait est un mini forfait de 60 minutes et 60 SMS par mois qui a pour objectif de proposer un véritable forfait RSA à un prix de 2€ versus les 10€ en moyenne chez les concurrents. Pour les abonnés freebox ce forfait est gratuit à 0€ TTC donc

Free bouleverse donc une seconde fois le marché des télécoms après l’ADSL à 29,90€ c’est au tour du mobile d’en faire les frais… D’un point de vue personnel j’ai trouvé Xavier Niel crédible, franc et investi dans son discours (cf le RSA). Bref il s’est pas mal débrouillé sur cet exercice de présentation pas évident. Les concurrents de Free n’ont pas du apprécier les comparatifs et remarques de Niel mais c’est un fait le marché va changer à partir du 10 janvier 2012.

J’ai par ailleurs relevé un point qui a toute son importance à la fin de la conférence, les forfaits de free ne sont disponibles dans un premier qu’aux 3 premiers millions de clients, je cherche toujours la justification de ce chiffre si quelqu’un à une idée…

Pour revoir la présentation de l’offre freemobile c’est ici :

http://www.dailymotion.com/video/xmsvx2_free-lancement-de-l-offre-mobile_tech#from=embediframe

Quelques articles à lire aussi


Misez sur l’illimité pour créer un marché

Lancer un service sur internet n’est certainement pas la chose la plus évidente, créer un nouvel usage ou un besoin l’est encore moins. Nombreuses start-up ont, ces dernières années, lancé des services originaux avec plus ou moins de succès. Certaines ont du créer la demande, créer le marché et pour faciliter l’adoption elles ont fait le pari de l’illimité.

Prenez par exemple des services de stockage en ligne comme Flickr ou de backup comme Mozy que j’utilise depuis 2006. Sur le principe il existe des offres gratuites vous permettant d’utiliser le service de manière basique on parle donc de freemium dans ce cas et les offres payantes, intègrent le plus souvent des plans selon les usages. Et pratiquement à chaque fois le plan le plus élevé propose de l’illimité pour premièrement montrer que payer offre un avantage (surtout lorsque l’on ne connait pas sa future consommation) et attire les personnes avides d’espaces disques comme les photographes pour flickr ou les stockeurs de données professionnelles comme pour Mozy.

L’illimité est donc un « ouvreur » de marché, il permet de casser les règles classiques et de favoriser les usages. Mais une fois que le marché est dans une phase de développement et que l’usage n’est plus remis en question la question du maintien de l’illimité se pose légitimement. Et oui pourquoi proposer un service sans limite alors que l’on peut en fixer et gagner plus ou réduire ses coûts de fonctionnement maintenant qu’il y a un besoin! C’est ce qu’est entrain de faire Mozy (sauvegarde en ligne) qui va prochainement annuler son offre illimité et proposer un paiement à l’usage avec des paliers de consommation. Sur le fond ils n’ont pas tout à fait tord, aujourd’hui qui viendrait remettre en question le principe du backup en ligne? alors autant rationaliser les coûts des sur-consommateurs du service (ceux avec qui Mozy ne gagnent pas d’argent). Flickr n’a pas encore sauté le pas mais dans le contexte je me demande si Yahoo ne va pas revoir ses plans pour flickr.

Cette réflexion et ce constat est transposable dans d’autre univers comme par exemple l’ADSL avec Free qui pendant des années à proposé un forfait tout compris à 29,90€ et qui maintenant est à option avec la TV,… et surtout plus à 29,90 mais çà c’est une autre histoire. En téléphonie, c’est aussi valable, rappelez vous des forfaits illimités chez SFR ou Bouygues qui ont rapidement été arrêté (à la commercialisation) et qu’il ne fallait surtout pas résilier tant l’offre était attractive.

Alors si vous comptez ouvrir un marché, pensez à l’illimité pour créer un appel d’air mais n’oubliez pas qu’un jour il faudra redimensionner cet illimité pour atteindre la rentabilité ou l’améliorer.

Quelques articles à lire aussi


Free Wifi, le wifi partout pour les freenautes

Free a enfin décidé d’ouvrir le wifi des freebox afin de permettre à ses abonnés de se connecter sur toutes les freebox à proximité de leur position. Cette annonce est intéressante car cela fait d’un coup plus de 3 millions de hot spot free qui viennent compléter les autres réseaux wifi comme ceux de neuf ou encore des opérateurs de téléphonie mobile comme Orange.

Question sécurité, Free annonce que les invités sur votre connexion freebox auront une IP spécifique et surtout différente de la votre, ainsi aucun risque vous vous fassiez attraper dans le cadre d’Hadopi pour des téléchargements de films que vous n’auriez pas fait (enfin si vous avez le mouchard pas de raison de payer pour les autres non plus).

Alors qu’est ce que cela va changer dans le paysage des télécoms en France? Voici quelques usages et conséquences de cette annonce :

– Les freenautes vont avoir maintenant accès à internet un peu partout en haut débit en milieu urbain et ceci gratuitement (ce qui n’est pas bon pour l’offre wifi d’Orange)
– Les téléphones wifi vont permettre de réduire les consommations de datas en surf et en consultation d’emails. Ceci n’est encore pas bon pour le business des opérateurs télécoms
– Partir en vacances ne sera plus un casse tête pour trouver une connexion haut débit, il suffira de trouver et choisir des bons voisins sur son lieu de villégiature (pas bon pour les ventes de clés 3G)
– Les clients SIP de type skype sur les téléphones vont devenir de plus en plus intéressants car ils limiteront les consommations et de facto votre facture télécom

Pour que cela devienne vraiment efficace il faudra :

– Un logiciel de scan qui vous enregistre automatiquement sur le réseau free, ainsi vous pourrez avoir parfois une connexion continue tout en changeant de box
– Ce soft sera idéalement disponible pour les ordinateurs (PC et Mac) mais aussi pour les téléphones.

Pour activer le service il faut redémarrer votre freebox, puis suivre les 3 étapes sinon vous aurez ce joli message :

interface-free

Pleins d’usages en perspective donc, que voyez vous d’autres? Pour vous inscrire c’est ici.

Update : je viens de redémarrer la box et de générer le mot de passe free wifi et depuis le wifi et la box sont instables (perte de synchro notamment) donc si vous ne voulez pas trop perdre de temps attendez un peu avant de rebooter votre freebox…

Quelques articles à lire aussi


Voir les enregistrements programmés sur la freebox

Voici un tip pour ceux qui souhaitent accéder aux enregistrements programmés sur la freebox, il suffit de presser simultanément la touche « enregistrement différé » (rond rouge en bas de la télécommande) et la touche rond jaune en haut de la télécommande. Une fonction cachée pourtant bien utile…

Quelques articles à lire aussi


Email : migrer de free à gmail facilement

Qui n’a pas un compte mail chez free (ou laposte.net) avec toutes les contraintes que cela peut avoir : quota d’espace disque minable, interface en webmail hasbeen (même si l’interface zimbra arrive prochainement), et surtout plein de spam, beaucoup de spam même.

La solution est de quitter votre adresse email free ou du moins essayer de ruser un peu pour continuer à l’utiliser mais sans avoir les inconvénients cités plus haut. Voici donc comment passer un compte mail de free chez google, vous allez voir c’est très facile :

-Premièrement il faut créer un compte gmail.
-Ensuite, il faut aller dans Settings>Accounts et cliquer sur « Add another mail account » (en milieu de page).
-Renseigner votre adresse email free, automatiquement il va remplir les informations techniques (pop…) mais il va falloir rentrer son mot de passe free
-En ce qui concerne les options vous pouvez soit laisser le message chez free (pas pratique si vous fuyez la messagerie à cause du quota), mettre un label sur les emails en provenance de ce compte,…
-Choisissez si vous désirez envoyer des emails avec l’adresse free ou bien répondre en utilisant votre adresse gmail.
-Si vous utilisez un logiciel de messagerie de type thunderbird pour lire vos emails sur votre ordinateur, cliquez ici pour avoir la procédure (attention de bien la suivre c’est important)

Notez que cette procédure fonctionne avec toutes les messageries qui proposent un mode de consultation de type POP (free, laposte.net, cegetel, hotmail (Windows Live Hotmail Plus)…). Un moyen de centraliser tous ces comptes emails facilement sans se prendre trop la tête tout en ayant accès à l’interface de gmail qui est tout de même bien pratique!

Update : Il est dorénavant possible de migrer son email hotmail vers gmail avec cette méthode.

Quelques articles à lire aussi


Free propose des blogs avec Dotclear en natif

Free, FAI bien connu en France, vient de rendre public un service de plateforme de blogging basé sur Dotclear 2. Certes comparé aux autres services de Free celui-ci est loin d’être innovant mais pourra peut être rendre service aux abonnés qui ne comprennent rien à la technique et veulent tout de même un blog hébergé sous leur compte.

Pour ouvrir son blog chez Free il suffit de renseigner les champs d’information de cette page : blog.free.fr, notez qu’être abonné Free n’est pas un pré-requis à l’activation de ce service. En terme de trafic, bande passante je n’ai rien vu de limitant dans les conditions générales de service qui sont pour le moins basiques. Mis à part cette petite phrase peut être :

Free.fr se réserve le droit de suspendre ou supprimer sans indemnité tout site qui ne correspondrait pas aux caractéristiques techniques imposées par Free.fr, ou dont les éléments ou caractéristiques nuiraient au bon fonctionnement du service

Bref, Free devient donc plateforme de blogs et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Via Freenews

PS : Note à Free s’ils daignent refaire fonctionner mon téléphone cela sera super car la ligne est HS depuis un mois…

Quelques articles à lire aussi


Hotline de free

Et oui j’ai attendu plus d’un mois pour avoir la nouvelle freebox, comme quoi j’aurai certainement gagné du temps à aller la chercher directement chez free. Pour ceux qui cherchent le numéro de téléphone de la hotline de free c’est le 08 11 92 32 44.

Quelques articles à lire aussi


Page 1 de 212