Tag : evernote

Google Keep, un Evernote version Google?

Google Keep est le nouveau produit de Google pour stocker et sauvegarder ce qui nous passe par la tête. Google Keep est à mon avis une version grandement améliorée de Google Task avec en plus une application android qui semble être efficace et pertinente pour la prise de note.

Beaucoup semblent comparer Google Keep avec Evernote mais les services ne sont pas au même niveau. En effet Evernote est plus complet et finalisé en terme de fonctionnalité. Personnellement j’utilise Evernote en version desktop pour le web clipping lorsque je fais une étude de marché pour un client. Avec Evernote je peux copier le contenu d’une page web avec sa mise en forme et stocker des fichiers pdf. Avec Google Keep je ne pourrai pas faire cela. D’ailleurs Google positionne Google Keep sur le mobile et peu sur le desktop puisque l’on pourra accéder à ces notes sur une interface desktop mais l’outil n’est a priori pas conçu pour fonctionner dans ce sens.

Donc de mon point de vu Google Keep est un très bon upgrade de Google Task et ne concurrence pas encore Evernote du point sur la version desktop. Sur les aspects mobiles l’interface de Google Keep semble intéressante!

Si vous n’avez pas de téléphone Android vous pouvez accéder à votre Google Keep à cette adresse : https://drive.google.com/keep/

Quelques articles à lire aussi


Le freemium en chiffres

Le freemium est à mon sens l’une des nouveautés majeures apportées par le phénomène du web 2.0. Qui il y a encore quatre ans pouvait anticiper que proposer son service gratuitement pouvait au final générer du chiffre d’affaires! Fin mars s’est tenue la conférence Freemium Summit à San Francisco et plusieurs acteurs adeptes du concept comme Pandora, Dropbox, Evernote, Automattic et MailChimp, ont présenté leur retour d’expérience sur le sujet. Dommage que Flickr ne fasse pas parti de ce panel d’intervenants!

Voici donc quelques chiffres glanés notamment sur Gigaom qui a fait un très bon contre rendu de la conférence :

Pandora

-20 millions de visiteurs uniques par mois
-50 millions de dollars de CA en 2009
-300,000 utilisateurs en premium (payant donc)
-soit 1,6% des visiteurs uniques
-l’abonnement premium représente 15% des revenus de Pandora, le reste étant des revenus publicitaires

Pandora

Dropbox

-le parrainage (rémunéré) a augmenté de 60% les inscriptions et représente 30% des inscriptions
-la dépense marketing de Dropbox est donc uniquement liée aux utilisateurs gratuits

Evernote

-2,7 millions d’utilisateurs
-7,000 nouveaux utilisateurs par jour
-50,000 utilisateurs payants, soit 1,8%
-10% d’utilisateurs en plus chaque mois et 18% de CA en plus
-2% des utilisateurs enregistrés il y a un an passent en payant
-un coût de 0,09$ par utilisateur et un revenu de 0,25$ par utilisateurs payants

WordPress

-10 millions de blogs
-400,000 articles par jour
-250 millions de visiteurs uniques
-200,000 utilisateurs payants

MailChimp

Le tout en vidéo :

Et pour plus d’informations :

Spotify

-7 millions utilisateurs
-360,000 inscrits en payant soit 5%

Une vidéo d’un panel sur les applications mobiles en freemium :


Via cnaux

Quelques articles à lire aussi


Pourquoi Blackberry limite-t-il son app store à seulement 3 pays?

Comme vous le savez très certainement Blackberry a lancé il y a quelques temps son app world comme Apple avait pu le faire il y a bien longtemps. Mais à l’inverse de celui d’Apple, celui de Blackberry est limité à trois pays pour l’instant : US, Canada et UK. Bon jusque là il n’y a pas trop de problème, on ne peut pas en vouloir à RIM de tester son concept de magasin virtuel uniquement sur des zones qu’ils connaissent bien mais cela devient un peu plus énervant lorqu’un éditeur décide de mettre uniquement son application sur cette plateforme, rendant de ce fait le téléchargement impossible pour tous ceux qui n’habitent pas dans les bons pays.

blackberry-app-world

Le dernier en date est Evernote qui propose un logiciel de gestion de tâches, de prise de note, de sauvegarde d’informations plutôt bien fichu et qui est surtout multiplateforme : web, desktop, iphone et maintenant blackberry mais uniquement pour ceux qui sont aux US, Canada et UK. Si vous lisez les commentaires sous la note annonçant le lancement de cette application sur les blackberry vous verrez que peu en disent du bien et beaucoup se plaignent du fait que l’application ne soit disponible que sur l’app world de Blackberry. Une stratégie un peu loupé de la part d’Evernote qui au final ne marquera pas les esprits des utilisateurs non couverts par l’app world…

Donc si jamais vous aviez à utiliser ces plateformes pour mobiles (microsoft, blackberry ou apple), n’oubliez pas les utilisateurs non couverts sinon ils vous feront part de leur mécontentement…

Quelques articles à lire aussi