Tag : Benjamin Benjbaum

Deezer une histoire bien classique de start up

Alors que sur Twitter ou sur certains sites Internet on enterre Deezer suite au départ du PDG fondateur Jonathan Benassaya, je me demande pourquoi autant de personnes tirent la même conclusion alors que le départ d’un PDG ne signifie par l’arrêt de sa société… Si l’on revient sur le début de cette histoire, peu avant l’ouverture du Midem de Cannes il a été annoncé que Jonathan Benassaya, fondateur du site de streaming de musique en ligne Deezer, s’était fait écarter par les actionnaires.

Jusque là rien de bien choquant, les actionnaires investissent dans une société car l’équipe dirigeante leur a vendu des objectifs et surtout un retour sur investissement (le TRI des VCs), il semble que Jonathan Benassaya n’ait pas atteint les objectifs ou qu’il ne soit pas en mesure de les atteindre avant la fin de l’année. De ce fait c’est aussi le rôle des actionnaires de dirent stop et de trouver une solution pour redresser la barre et repartir sur de bonnes bases. Certes cela ne se fait pas sans mal et le dirigeant fondateur est bien souvent écarté de son poste pour être remplacé par un profil de développeur plutôt que créateur.

Le cas de Deezer n’est bien entendu par un cas isolé, rappelez vous de Sarenza en Mars 2007 et la sortie de son fondateur Francis Lelong (source), le départ en 2006 de Michel de Guilhermier alors PDG de Photoways (source), le départ de Netvibes de Tariq Krim en 2008 (source), et il y en a beaucoup comme cela (Benjamin Benjbaum de Dailymotion…). Notez que souvent, on présente le fait que c’est le PDG qui a décidé de partir alors que souvent la pression des actionnaires qui fait que la décision leur incombe plutôt….

Tout cela pour dire que des sociétés comme Photoways, Netvibes, Dailymotion ou Sarenza ont vécues la même chose et qu’aujourd’hui elles sont apparemment en bonne santé financière et toujours débout. Alors fans de Deezer attendez un peu de voir si un PDG développeur ne va pas transformer le service en quelque chose de rentable et de sexy pour le marché.

Par ailleurs, pour parler un peu de Spotify, j’avais mis en avant le fait que le business model de Spotify et son outil me semblaient plus adaptés que ceux de Deezer mais c’est un point de vue personnel…

Quelques articles à lire aussi