Tag : b and you

Comme prévu, Sosh, B and You, Red s’alignent sur les tarifs de Freemobile

Et voilà la révolution free est en marche et les opérateurs historiques n’ont pas tardé à répondre à l’annonce de free. Ces réactions étaient prévisibles mais finalement c’est plutôt bien joué de la part des opérateurs historiques.

En effet, Free n’en est pas à son premier coup et les opérateurs historiques ont eu l’expérience ADSL pour connaitre les méthodes de Free et sa capacité à gagner des parts de marché. Fort de cette expérience une fois qu’ils ont eu vent de la volonté de Free de devenir opérateur de téléphonie mobile ils ont tous travaillé sur une offre low cost avec une marque spécifique, un logo et un branding propre au low cost. Ainsi on a vu apparaitre Sosh, B and You et Red respectivement Orange, Bouygues et SFR.

Les opérateurs historiques étaient donc prêt à se battre avec Free. Et une fois l’annonce de la gamme tarifaire de freemobile ils ont pu réagir « rapidement » grâce à ces marques low cost sans avoir à « perturber » tout le marketing de la marque principale. Comme cela ils peuvent dire qu’ils s’alignent sur free au niveau des offres de leur entreprise mais pas au niveau de l’offre principale. C’est stratégiquement bien joué et cela ne « coûte » pas si cher que cela aux opérateurs historiques. Aujourd’hui si un client veut quitter Orange pour Free, le conseillé Orange n’a qu’à lui dire de passer chez Sosh, certe il a un churn mais il est interne au groupe donc au final c’est le principe des vases communicants.

Donc ce qu’il faut en retenir :

-Premièrement les opérateurs historiques ont pu anticiper l’arrivée de free en construisant des marques low cost dont le premier rôle était d’être des fusibles
-Ils avaient pour objectif de s’aligner sur les tarifs de freemobile sur ces low costs pour faire du churn interne et éviter le vrai churn
-Les marques principales Orange, SFR et Bouygues ne sont pas affectées par les baisses de tarifs, ainsi les clients n’ont pas l’impression d’avoir été pris par des pigeons. Pour l’instant les opérateurs historiques sécurisent donc leur ARPU (Average Revenu Per User)
-Free vient d’officialiser une nouvelle segmentation du marché : le low cost et les offres traditionnelles

Le marché de la téléphonie mobile est en pleine mutation et de nouvelles évolutions sont encore à venir!

Quelques articles à lire aussi