Tag : amazon

Amazon Zocalo le concurrent de Google Drive pour les entreprises

Amazon a annoncé il y a quelques jours la sortie de Zocalo
qui est un espace de partage, d’édition et de stockage de documents pour les entreprises. En terme de fonctionnalités offertes les utilisateurs de Google Drive et de Google Docs ne seront pas perturbés car avec Zocalo on fait grosso modo ce que l’on peut faire avec Google Drive et Docs.

La différenciation vient surtout du tarif proposé par Amazon pour Zocalo. En effet, Google Drive for Work est commercialisé à 10$ par mois et par utilisateur, Zocalo est quant à lui facturé 5$ par mois et par utilisateur pour 200Gb de données. On reconnait là la stratégie d’agressivité tarifaire d’Amazon. Ce qui est aussi intéressant c’est qu’Amazon vient de faire un sale coup à Dropbox qui utilise partiellement l’infrastructure d’Amazon pour opérer son service…

https://www.youtube.com/watch?v=wbjMrQtoZlU

Quelques articles à lire aussi


Les ebooks auto édités sur Amazon rapportent autant que les ebooks des grandes maisons d’édition

Voici des informations intéressantes sur le marché des ebooks et plus particulièrement sur Amazon. On le sait le leader international a maintenant suffisamment de poids pour pénaliser un éditeur (cf les frictions avec Hachette), en parallèle de cela Amazon propose à n’importe qui de vendre son livre directement sur la plateforme, en auto publication donc.

Le site authorearnings a réalisé une belle analyse des ebooks et des ventes sur Amazon voici quelques éléments :

-les 5 grands éditeurs ne représentent que 16% des livres au format ebook en ventes sur amazon
-25% des livres sont en auto publication
-quotidiennement Amazon vend 38% d’ebooks des big 5 et 31% de livres auto édités
-mais en revenu l’auto édition rapporterait légèrement plus que les big 5

Il est vrai que l’on peut interpréter ces chiffres des deux manières suivantes :
1- les big 5 perdent des parts de marché sur le marché des ebooks
2- amazon permet à n’importe qui de se voir éditer

Personnellement je ne penses pas que le volume des ventes des big 5 baisse mais plutôt que les « self published » bénéficient de la puissance d’Amazon et peuvent espérer vendre leurs bouquins ce qui auparavant était juste impossible! Le risque pour les big 5 est qu’un de leur best author viennent à vendre directement sur Amazon…

Source

Quelques articles à lire aussi


Amazon expérimente la livraison par drone

Sacrée annonce d’Amazon qui affirme travailler sur le principe de la livraison en 30 minutes dans les zones urbaines par drone, un projet intitulé Amazon Prime Air. Amazon annonce que le projet est dans les cartons de la R&D chez eux et qu’il verra le jour dans quelques années après avoir les agréments des autorités comme la FAA (gestion de l’espace aérien).

Quelques articles à lire aussi


Amazon perd encore de l’argent mais le chiffre d’affaires est en forte hausse

Amazon est l’un des spécialistes du genre avec des pertes fréquentes lors de ces exercices comptables. ce trimestre est encore l’un de ceux qui auront couté à l’entreprise. Amazon vient d’annoncer les résultats financiers pour le trimestre et la perte est de 41 millions de dollars. Mais le chiffre d’affaires dépasse les objectifs avec 17 milliards de dollars…

Le chiffre d’affaires est donc à 24% au dessus des attentes du marché mais apparemment c’est au détriment de la marge. Par ailleurs, ce trimestre Amazon a lancé beaucoup de nouveaux produits (nouveau kindle, nouvelle tablette..), on peut imaginer que ces lancements sont des investissements lourds pour la société.

Amazon a toujours été dans la logique d’avoir de faibles marges pour développer son business, le jour où ils décideront de gagner de l’argent le business sera immense. D’ailleurs il y a quelques jours Amazon a relevé le pallier de la livraison gratuite de 25$ à 35$. On imagine que l’impact sur la rentabilité ne sera pas négligeable!

Plus d’information ici.

Quelques articles à lire aussi


Kobo versus kindle ou encore Fnac contre Amazon

Voilà, la guerre est déclaré dans le monde des ebooks en France. Fnac a annoncé quelques jours après la sortie du kindle en France un partenariat avec le fabricant canadien Kobo pour la prochaine liseuse de la Fnac. Bye bye donc la Fnacbook qui finalement n’aura pas été un succès.

La Fnac va donc se battre contre Amazon avec une liseuse (tablette) plus aboutie que le kindle de base (la version wifi sans le tactile) avec la Kobo by Fnac qui ne devrait vraiment pas si mal que cela lorsque l’on regarde les différents tests de la kobo touch (qui doit ressembler fortement à la Kobo by Fnac). La Fnac va aussi fusionner son catalogue avec l’éditeur canadien, la fusion permettra d’avoir un catalogue de 80.000 titres en français et 2 millions en anglais.

Voici d’ailleurs une comparaison entre le kindle 3 et le Kobo Touch.

Ce que je retiens c’est que la Fnac va toujours avoir un écran tactile ce qu’Amazon ne propose toujours pas pour l’instant en France mais l’annonce de l’alliance entre la Fnac et Kobo va certainement bousculer le calendrier de lancement du Kindle Touch sur le marché français.

Quelques articles à lire aussi


Le Kindle est disponible en France

Quelques jours après l’annonce des 4 nouveaux kindle dont le kindle Fire, Amazon vient d’annoncer la disponibilité du Kindle en France au prix de 99€. C’est le premier kindle qui sera vendu directement par la boutique française.

Sans grande surprise, ce kindle est la version basique de la famille, donc sans les fonctions tactiles. Ce kindle permet donc de lire et de naviguer grâce à des boutons situés en bas de la tablette. Aujourd’hui il est possible de pré-commander l’appareil qui sera livré à partir du 14 octobre prochain. Amazon précise que l’offre en livres en français comporte maintenant plus de 35000 livres ce qui est un bon début!

Pour pré-commander le kindle c’est ici. Ma commande devrait arriver le 17 octobre prochain.

Quelques articles à lire aussi


Présentation d’Amazon Silk

Pour ceux qui auraient loupé l’information Amazon vient de lancer 4 nouveaux kindle dont le kindle fire qui est une tablette pas chère (199$). Le navigateur du kindle Fire fonctionne avec Amazon Silk qui est une sorte de cloud web browsing.

Concrètement Amazon Silk permet d’optimiser la navigation sur internet depuis un appareil mobile. Cette optimisation passe par :

-un système de cache intelligent qui se réparti entre le cloud et la tablette
-un pré-chargement côté cloud des pages suivantes
-un redimensionnement des images pour la tablette
-du machine learning pour anticiper votre usage
-…

Amazon Silk présenté par les ingénieurs d’Amazon :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_u7F_56WhHk

Amazon met donc à profit son expertise avec EC2 et ses autres services de cloud. Amazon Silk n’est pas sans rappeler ce que fait Opera avec son navigateur mobile, la différence est que d’un côté on a Opera et de l’autre Amazon… C’est certain que ce type de service et de technologie ne pourra qu’améliorer l’expérience utilisateur sur des devices mobiles si jamais le navigateur Amazon ouvre Silk à d’autres appareils que le kindle fire…

Quelques articles à lire aussi


La tablette d’Amazon cannibalisera t-elle les ventes du Kindle?

Dans quelques mois Amazon va donc vendre des tablettes comme les Ipads. Selon les analystes Amazon pourrait rapidement devenir le numéro 2 derrière Apple sur ce segment de marché. Alors que l’on commence à avoir plus d’information sur le cahier des charges de cette tablette (7″, 2 millions d’unités en production…).

Certains pensent que cette tablette va cannibaliser les ventes du Kindle… Et je ne pense que justement cela ne sera pas le cas. En effet voici quelques éléments de réflexion sur ce sujet :

Technologie

Le kindle et une tablette n’utilisent pas les mêmes composants au niveau de l’écran, d’un côté on a de l’encre électronique et de l’autre des écrans éclairés. Le kindle est par défaut en noir et blanc alors qu’une tablette est en couleur.

Usage

Une tablette permet de surfer sur internet, de consulter des emails, de jouer et parfois de lire aussi (enfin c’est comme cela qu’Apple nous a vendu l’Ipad). Une liseuse (un kindle donc) ne sert qu’à lire et c’est tout, mais dans cet usage il est pertinent puisqu’il ne fatigue pas les yeux, a une autonomie très importante…

Prix

Une liseuse est moins chère qu’une tablette. Certe c’est normal car il y a moins de composants, les deux appareils n’ayant pas la même fonction.

Alors compte tenu de cela il me semble difficile de dire que le kindle deviendra l’ipod d’amazon face à un iphone (leur tablette donc), en effet sur un iphone on écoute aussi bien de la musique que sur un ipod et en plus on peut téléphoner. En revanche, je ne suis pas du tout convaincu par la lecture sur une tablette…

Alors faisons un petit sondage sur ce sujet

Merci pour vos réponses!

Quelques articles à lire aussi


Page 1 de 512...Fin »