Comment la reconnaissance faciale peut elle vous aider à classer vos photos?

0 Flares 0 Flares ×

Plutôt qu’un long discours incompréhensible de ma part, il faut regarder la video de CNET qui a interrogé le CEO de Riya sur ce point!

La démonstration est assez parlante je trouve :

riya

Toutes les fonctionnalités de la version béta qui va être lancée dans deux semaines sont présentées sur le blog du CEO de Riya.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 0 Flares ×

Cette entrée a été publiée dans web 2.0, et marquée avec , , , le par .

A propos henri

Henri Labarre est consultant en stratégie auprès d'entreprises innovantes dans les domaines des TIC et plus particulièrement Internet au sein de 2803 MEDIA. Depuis 2005, Henri Labarre écrit sur ce blog sa veille et ses impressions sur l'évolution d'internet et des acteurs.

  • Pingback: tapemoi.com

  • Pingback: AllActu.com

  • Mike

    Il y a aussi une démo ici : http://www.demo.com/demonstrat.....63025.html (via tara hunt)

    Le CEO dit qu’il va se rémunérer par des bandeaux publicitaires. Hmmm, comment va-t-il trouver le moyen d’associer des pubs contextuelles à des images? Je ne comprends pas le business model. Et pire, il ne parle pas d’intégration flickr, c’est-à-dire qu’il oblige les utilisateurs à hoster les images chez lui. Y a pas mal de boites qui se sont casser les dents sur ce genre d’approche…

  • http://www.2803.com henri

    Yes la demo peut être utile en effet! Pour le business model c’est le problème de beaucoup de start up 2.0… Peut être que le site internet de Riya n’est qu’un moyen d’optimiser la technologie et de l’utiliser dans des logiciels stand alone style picassa, iphoto… Cela serait intelligent de leur part de penser à ce genre de possibilité! Sinon no way pour gagner de l’argent!

    La meilleure sortie est d’être racheté par Yahoo pour être intégré à flickr

  • Pingback: Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant et conférencier » Riya.com, la reconnaissance faciale fera son entrée sur le Web

  • http://unearaigneeauplafond.be kwa

    Le problème, c’est que j’imagine que Riya a au moins autant d’ambitions que Flickr, et donc il serait très difficile de dépendre d’un concurrent qui pourrait couper l’accès aux images depuis chez ses concurrents. Il me paraît donc impossible pour une boîte qui a de grosses ambitions de devenir dépendante de l’un de ses concurrents directs.

    Difficile aussi, en effet, d’intégrer de la publicité contextuelle en analysant les images. Cependant, il serait possible d’utiliser de la publicité contextuelle à partir des mots-clés, commentaires, titres des images laissés par les utilisateurs, car je devine qu’il y a bien des _mots_ dans tout ceci, non ? Cela dit, proposer des tirages papier est une autre source de publicité contextuelle, puisque le site parle de photos.

    Par contre, je vois mal Riya s’intégrer dans un autre logiciel de classement de photos tel que Picasa. D’une part, parce que là aussi, c’est un concurrent direct, et se contenter de plug-ins, c’est donc dépendre de ce concurrent pour exister. D’autre part, à ma connaissance, il n’existe pas de kit/API pour Picasa pour réaliser des extensions compatibles avec celui-ci.

    Bref, Riya se doit de devenir une solution de stockage et de classement d’images crédible pour attirer d’énormes volumes de visiteurs afin d’espérer avoir un chiffre d’affaires significatif avec la publicité et les affiliations. Cependant, je vois mal comment ce genre de services pourra continuer à être gratuit. Retouches photos, stockage ou débit, quelque chose devra sans doute obligatoirement devenir payant. Après tout, Flickr fait lui aussi payer ses utilisateurs, s’ils veulent réellement utiliser le service pour y stocker leurs photos.