15 jours avec le Blackberry Torch

Voilà la saga continue et me voici maintenant depuis un peu plus de 15 jours, avec le tout nouveau Blackberry Torch (fourni par Orange) qui vient en remplacement du Blackberry Bold 9700. Ne voulant pas faire un retour suite à un déballage je préférais attendre quelques jours et me familiariser avec la bête afin que mes retours soient au plus proches d’une utilisation « normale ». Comme d’habitude ceci n’est pas un test technique de l’appareil mais un retour d’utilisateur.

Première prise en main

Le blackberry Torch est beau, grand et un peu plus lourd que sont grand frère le bold 9700 qui était un modèle de légèreté (qui ne se sentait absolument pas dans une poche de pantallon ou de veste). Le poids est malheureusement un gros point faible du Torch. L’écran est quant à lui superbe, grand et tactile c’est la grosse nouveauté pour cette gamme de téléphone plutôt à destination d’une cible professionnelle. Sous cet écran se trouve un clavier physique, dans le pur style de Blackberry avec ses touches en biseau et son rétroéclairage. Pour accéder à ce clavier il faut donc faire glisser l’écran vers haut. Ceci est certainement l’une des causes de ce petit surpoids de l’appareil.

A l’allumage, le possesseur de Blackberry sera un peu perdu car le Torch embarque le nouvel OS 6.0 qui change énormément tout en apportant plus de confort. Pour résumer très simplement une fois que vous aurez découvert cette nouvelle interface de navigation vous trouverez que l’ancienne était préhistorique et rustique. Concrètement tous les menus ont été révus et la navigation dans ces derniers et maintenant plus fluide et surtout très logique. Notez aussi que l’utilisation du tactile facile grandement la chose aussi.

La mise à jour des anciens Blackberry comme le Bold sous cet OS devrait apporter un bon coup de jeunesse à l’ensemble de la gamme.

Bold, Bold 9700 et le Torch au dessus

En utilisation

J’avoue avoir été un peu perturbé par le côté tactile du Torch mais je pense que cela est plus lié au fait que je n’avais pas l’habitude du tactile plutôt que lié à l’appareil lui même. Une fois quelques repères pris l’utilisateur de Blackberry retrouvera ses réflexes pour lire ses mails, prendre une photo ou encore lancer une navigation internet. L’appareil étant bien équipé (trop peut être) je constate qu’au bout de 15 jours que je n’utilise plus le trackpad situé en bas de l’écran mais que je navige presque exclusivement au doigt sur l’écran. Idem pour le clavier physique qui ne me sert plus que pour écrire de longs emails, le clavier virtuel me permettant de valider, de rentrer des mots de passe ou des identifiants.

En terme de qualité d’écoute, rien à redire j’ai l’impression que le son est de meilleurs qualité que sur le Bold, les nouveaux écouteurs sont plus discrets et font moins basiques (versus ceux du Bold 9700).

En ce qui concerne les applications rien n’a changé, vous téléchargez la majorité via Blackberry World qui rassemble des applications comme Foursquare, la météo, etc… Je regrette le fait que l’on ne puisse pas tout télécharger depuis cet app store et que l’on doive encore aller chercher des applications comme Linkedin, Dropbox, Google Mobile App, ou encore Google Sync (nécessaire si vous avez un email sous Google Apps mais qui ne sert plus à rien si vous avez un Gmail classique). Ayant eut le Torch le jour de son lancement quelques applications n’étaient pas compatibles comme Shazam par exemple (qui n’est toujour pas disponible à date de cet article), les développeurs n’ont donc pas tous proposés de mise à jour pour le Torch, ou du moins ont pris leur temps pour le faire (linkedin est enfin disponible).

La grosse nouveauté vient de l’intégration des applications comme Twitter, Facebook, Blacberry Messenger, Google Talk, MySpace, Windows Live Messenger ou encore Yahoo! Messenger dans un flux social qui va regrouper toutes les informations de vos réseaux sociaux préférés. Ainsi vous n’avez plus besoin de lancer les applications ad hoc pour suivre l’actualité de vos amis. Une fonctionnalité pratique que j’utilise très fréquemment.

L’appareil photo embarque un capteur de 5 millions de pixels avec un autofocus, sur le papier c’est pas mal, cet APN vous permettra de prendre des clichés honnêtes pour aggrémenter vos réseaux sociaux ou pour se souvenir d’un objet ou d’une chose en particulier.

J’allais oublier de parler du navigateur web qui est enfin de qualité et qui associé à l’écran tactile (on zoome comme sur l’iphone) apporte une expérience utilisateur de bien meilleure qualité. Autant avec le Bold aller sur Internet demandait une certaine motivation ou l’installation d’un navigateur tier comme Opera par exemple, autant avec Torch surfer est un vrai plaisir. Pour arriver à ce résultat, Blackberry a fait l’acquisition de la société Torch (tiens le nom ne vous rappelle rien?) qui avait développé un navigateur fonctionnant avec Webkit (Safari, Iphone and co…).

Parfois le Blackberry Torch n’est pas aussi réactif qu’on le souhaiterait notamment au lancement de certaines applications comme celle du Flux sociaux qui nécessite quelques secondes avant de se lancer pour la première fois (une fois ouverte l’application répond instantannément).

Conclusion

Le blackberry Torch est un très bon téléphone qui apporte beaucoup de nouveautés par rapport à un Bold 9700 : écran tactile, le nouveau système d’exploitation OS 6.0. Je suis curieux de voir le prochain téléphone professionnel de RIM, embarquera t-il un clavier physique ou bien sera t-il entièrement tactile, un choix qui permettra d’alléger l’appareil et lui faire retrouver son poids de forme… Quoiqu’il en soit en seulement 15 jours je suis très très bien habitué à ce téléphone et je pense que le downgrade sur le Bold serait un peu douloureux, notamment vis à vis de la consultation web sur mobile (ou alors passer le Bold sous l’OS 6)!

Pour les informations techniques sur le Blackberry Torch je vous recommande d’aller faire un tour sur le site de blackberry.

Pour ceux qui sont comme moi chez Orange, sachez qu’ils ont monté une offre à durée limitée jusqu’au 10 février 2011 permettant d’avoir : mail illimités, surf illimité, 100 SMS, navigation GPS (Orange maps) et 100 heures de wifi sur les hotspots Orange, le tout pour 19,90€ HT par mois (en plus du forfait). Plus d’information ici.