Google va intégrer la recherche sémantique dans son algorithme de recherche

On en parle depuis des années mais jusqu’à présent c’était plus un mythe qu’autre chose. Mais Google se doit d’innover face aux Facebook, Siri d’Apple, etc… C’est donc logiquement que le leader de la recherche sur Internet avec une part de marché de 66% au niveau mondial, va lancer en premier la recherche sémantique dans son moteur (avec un déploiement dans les prochains mois).

Alors concrètement qu’est ce que cela va changer?

Pour l’utilisateur, je dirai que cela va fortement impacter son expérience de recherche puisqu’au lieu de trouver des liens avec des informations relatives aux mots clés il va avoir plus de chance d’avoir une réponse directement dans les résultats. Le journaliste du WSJ prend l’exemple d’une recherche sur « Lake Tahoe » qui pourra donner des informations contextuelles sur le taux de salinité, la localisation géographie, l’altitude, la température de l’eau… Pour des questions plus précises comme « qui est le président de la république en France? » Google pourra donner directement la réponse à la question! Une sacré avancée technologique et en terme d’ergonomie de recherche pour l’utilisateur.

Pour l’éditeur de site, on va dire que son activité va un peu se complexifier… Je m’explique, autant avant le référencement permettait à un éditeur de se positionner dans Google pour générer du trafic sur son site, autant maintenant Google va se sourcer directement sur les sites crawlés pour donner la réponse dans les résultats de recherche. L’éditeur devient une source d’information mais sans aucune perspective de rémunération puisqu’il n’aura pas (ou peu) de trafic sur son site..

Techniquement

Google amasse depuis deux ans des millions de recherche et d’expressions, cette base de données permet à l’algorithme de faire des associations sémantiques comme Google avec Larry Page ou Sergey Brin. En plus de cette base de données qui va servir de corpus à Google, l’algorithme va analyser de manière sémantique les différents sites pour proposer un classement pertinent au regard de la question posée.

Les personnes chez Google pensent que cette modification de l’algorithme va changer entre 10 et 20% du classement des recherches.

Bon courage pour les éditeurs et les référenceurs!

Source WSJ

Cette entrée a été publiée dans technologie, et marquée avec , le par .

A propos henri

Henri Labarre est consultant en stratégie auprès d'entreprises innovantes dans les domaines des TIC et plus particulièrement Internet au sein de 2803 MEDIA. Depuis 2005, Henri Labarre écrit sur ce blog sa veille et ses impressions sur l'évolution d'internet et des acteurs.

  • http://www.buzzistic.com Simon

    Et en plus, ils nous y ont rudement poussé en faisant miroiter les microdatas et compagnie … à suivre !

  • Lengenfelder

    Je ne vois pas où est la révolution dans cette annonce dans la mesure où des moteurs comme Wolfram Alpha le font depuis 2009… Google a décidément du mal à innover.

  • http://www.vingthuitzerotrois.fr/ henri

    Certes mais tu conçois que l’échelle n’est pas la même entre les deux moteurs.