Tag : steve-jobs

Sans Steve Jobs est ce qu’Apple sera aussi innovante?

Apple vient de publier il y a quelques jours des résultats financiers exceptionnels avec des ventes d’ipads en forte progression, des iphones eux aussi en pleine forme, l’ipod en revanche recule mais on peut affirmer que l’iphone aura cannibaliser l’ipod au final.

La forte croissance d’Apple vient notamment d’une augmentation du poids de l’international, la Chine représente maintenant 20% du CA d’Apple alors qu’un an auparavant la Chine ne pesait que quelques pourcents. On peut affirmer sans trop se tromper qu’Apple surfe sur la stratégie mise en place par Steve Jobs, l’ipad se développe normalement avec un écran de meilleur qualité…, L’iphone 4S se vend « toujours » bien, l’ouverture internationale favorise la croissance… Les signaux sont au vert mais qu’en sera t-il dans quelques années lorsque la gamme produit sera bien usée? Comment Apple trouvera les nouveaux produits disruptifs qui ont refait le succès de la firme?

Si l’on regarde l’ancien organigramme d’Apple on constate que tout était centré sur son fondateur et PDG :

Récemment je lisais un article qui disait que dans cette organisation un seul homme savait ou avait la possibilité de prendre des risques. Sans Jobs et ses prises de risques produits et marketing est ce qu’Apple avec Tim Cook osera faire la même chose? Certes Apple ne va pas chuter du jour au lendemain, les récents résultats nous montrent cela mais il y a un fort risque qu’Apple dans les 10 prochaines années ne soit plus aussi innovante… Rendez vous dans 10 ans donc!

Quelques articles à lire aussi


Steve Jobs par Walter Isaacson, le biographe officiel

Walter Isaacson est le biographe officiel de Steve Jobs dont le livre « Steve Jobs » vient juste de sortir. Voici un reportage de CBS pour l’émission 60 Minutes sur les rencontres entre le journaliste et Steve Jobs. Un document intéressant qui apporte un autre regard sur la vie de ce grand PDG.

Quelques articles à lire aussi


Meilleurs citations et phrases de Steve Jobs

Voici une sélection des meilleures petites phrases et citation de Steve Jobs.

A lot of companies have chosen to downsize, and maybe that was the right thing for them. We chose a different path. Our belief was that if we kept putting great products in front of customers, they would continue to open their wallets.
Beaucoup d’entreprises ont choisi de réduire les effectifs, et peut-être que c’était la bonne chose pour eux. Nous avons choisi un chemin différent. Notre conviction était que si nous avons gardé de mettre d’excellents produits devant les clients, ils continuent à ouvrir leurs portefeuilles.

———

Apple’s market share is bigger than BMW’s or Mercedes’s or Porsche’s in the automotive market. What’s wrong with being BMW or Mercedes?
La part de marché d’Apple est plus grande que celle de BMW, Mercedes ou Porsche dans le marché de l’automobile. Quoi de mal à être BMW ou Mercedes?

———

Be a yardstick of quality. Some people aren’t used to an environment where excellence is expected.
Soyez un critère de qualité. Certaines personnes ne sont pas utilisés dans un environnement où l’excellence est attendu.

———

Design is not just what it looks like and feels like. Design is how it works.
Le design n’est pas seulement à quoi il ressemble. Le design est comment il fonctionne.

———

I think we’re having fun. I think our customers really like our products. And we’re always trying to do better.
Je pense que nous avons du plaisir. Je pense que nos clients aiment vraiment comme nos produits. Et nous essayons toujours de faire mieux.

———

I want to put a ding in the universe.
Je veux mettre un ding dans l’univers.

———

Innovation distinguishes between a leader and a follower.
L’innovation fait la distinction entre un leader et un suiveur.

———-

It is piracy, not overt online music stores, which is our main competitor.
C’est le piratage, et pas ouvertement les magasins de musique en ligne, qui est notre principal concurrent.

———-

It took us three years to build the NeXT computer. If we’d given customers what they said they wanted, we’d have built a computer they’d have been happy with a year after we spoke to them – not something they’d want now.
Il nous a fallu trois ans pour construire l’ordinateur NeXT. Si nous avions donné aux clients ce qu’ils ont dit qu’ils voulaient, on aurait construit un ordinateur pour lequel ils auraient été heureux un an après, et pas quelque chose qu’ils voulaient maintenant.

———-

Pretty much, Apple and Dell are the only ones in this industry making money. They make it by being Wal-Mart. We make it by innovation.
Seulement Apple et Dell sont les seuls dans cette industrie à faire de l’argent. Ils le font en étant Wal-Mart. Nous le faisons par l’innovation.

———-

Sometimes when you innovate, you make mistakes. It is best to admit them quickly, and get on with improving your other innovations.
Parfois, quand vous innovez, vous faites des erreurs. Il est préférable de les admettre rapidement, et se concentrer sur l’amélioration de votre autres innovations.

———-

The people who are doing the work are the moving force behind the Macintosh. My job is to create a space for them, to clear out the rest of the organization and keep it at bay.
Les gens qui font le travail sont la force motrice derrière le Macintosh. Mon travail consiste à créer un espace pour eux, de vider le reste de l’organisation et le tenir à distance.

———-

To turn really interesting ideas and fledgling technologies into a company that can continue to innovate for years, it requires a lot of disciplines.
Pour transformer des idées vraiment intéressantes et des technologies naissantes dans une entreprise qui veut continuer à innover pendant des années, elle nécessite beaucoup de disciplines.

———-

You can’t just ask customers what they want and then try to give that to them. By the time you get it built, they’ll want something new.
Vous ne pouvez pas demander aux clients ce qu’ils veulent et ensuite essayer de leur donner. Au moment où vous obtenez l’a construit, ils veulent quelque chose de nouveau.

Quelques articles à lire aussi


Steve Jobs 1955-2011

La nouvelle a été annoncée hier, le fondateur et ancien PDG d’Apple, Steve Jobs, est décédé hier soir des suites de son cancer. Aujourd’hui tous les sites proposent des rétrospectives sur le travail de ce génie, de toutes les communications, mises en avant spécifiques et articles j’en retiendrais quatre :

Celle du site officiel d’Apple

Apple has lost a visionary and creative genius, and the world has lost an amazing human being. Those of us whi have been fortunate enough to know and work with Steve have lost a dear friend and an inspiring mentor. Steve leaves behing a company that only he could have built, and his spirit will forever be the foundation of Apple.

Celle du site Boingboing

Celle du site Wired

Celle de Google

Quelques articles à lire aussi


La réponse d’Adobe à Apple sur le support de flash

Vous le savez Apple est rentré en guerre contre Flash ou plutôt ils ont décidés d’ignorer ce format sur leurs appareils. Autant sur un iphone l’argument de la batterie avait été mis en avant, autant pour l’ipad Steve Jobs a clairement annoncé que le device ne supporterait pas le format d’animation d’Adobe. Steve Jobs avait d’ailleurs fait une longue lettre pour expliquer les raisons de son choix.

Depuis il est vrai que nous avions pas eu de réponse de la part d’Adobe qui se faisait attaquer violemment sur des positions qui n’avaient pas été remises en question depuis bien longtemps. Depuis hier, Adobe communique par le biais d’une campagne de pub qui a pour objectif d’expliquer la position de la société sur le choix (Flash and Creative Freedom) des solutions et accessoirement de répondre à la lettre de Jobs…

Cette campagne de publicité est d’ailleurs en lien avec la lettre ouverte des fondateurs d’Adobe :

The genius of the Internet is its almost infinite openness to innovation. New hardware. New software. New applications. New ideas. They all get their chance.

As the founders of Adobe, we believe open markets are in the best interest of developers, content owners, and consumers. Freedom of choice on the web has unleashed an explosion of content and transformed how we work, learn, communicate, and, ultimately, express ourselves.

If the web fragments into closed systems, if companies put content and applications behind walls, some indeed may thrive — but their success will come at the expense of the very creativity and innovation that has made the Internet a revolutionary force.

We believe that consumers should be able to freely access their favorite content and applications, regardless of what computer they have, what browser they like, or what device suits their needs. No company — no matter how big or how creative — should dictate what you can create, how you create it, or what you can experience on the web.

When markets are open, anyone with a great idea has a chance to drive innovation and find new customers. Adobe’s business philosophy is based on a premise that, in an open market, the best products will win in the end — and the best way to compete is to create the best technology and innovate faster than your competitors.

That, certainly, was what we learned as we launched PostScript® and PDF, two early and powerful software solutions that work across platforms. We openly published the specifications for both, thus inviting both use and competition. In the early days, PostScript attracted 72 clone makers, but we held onto our market leadership by out-innovating the pack. More recently, we’ve done the same thing with Adobe® Flash® technology. We publish the specifications for Flash — meaning anyone can make their own Flash player. Yet, Adobe Flash technology remains the market leader because of the constant creativity and technical innovation of our employees.

We believe that Apple, by taking the opposite approach, has taken a step that could undermine this next chapter of the web — the chapter in which mobile devices outnumber computers, any individual can be a publisher, and content is accessed anywhere and at any time.

In the end, we believe the question is really this: Who controls the World Wide Web? And we believe the answer is: nobody — and everybody, but certainly not a single company.

Chuck Geschke, John Warnock
Cofounders
Chairmen, Adobe Board of Directors

La conclusion de cette lettre ouverte est très forte : « Who controls the World Wide Web? And we believe the answer is: nobody — and everybody, but certainly not a single company. »

Donc si l’on résume Apple a maintenant comme concurrents et farouches ennemis : Google et Adobe, qui sera le prochain?

Quelques articles à lire aussi


La keynote d’Apple sur la présentation de l’ipad

Ca y est Steve Jobs a enfin présenté sa tablette qui va s’appeller iPad. Pour ceux qui n’auraient pas suivi la présentation d’hier soir (keynote) vous pouvez la retrouver en vidéo ici. C’est toujours intéressant de regarder une présentation apple car il y a un vrai savoir faire et les messages passent plutôt bien même lorsque l’on regarde pendant 10 minutes Steve Jobs surfer sur Internet!

Quelques articles à lire aussi


Pour Apple la fonctionnalité doit faciliter l’acte d’achat

Lors de la Keynote d’Apple d’hier avec le grand retour de Steve Jobs beaucoup attendaient la présentation d’une tablette mac mais rien de tout cela… Pour une fois la rumeur s’est lamentablement plantée! Les annonces d’hier portaient principalement sur la gamme d’ipod d’Apple. Parmi toutes les nouveautés : vidéo pour le nano, Genius ou VoiceOver, la fonctionnalité radio est un bel exemple de développement technologique qui va permettre de générer plus de chiffre d’affaires pour Apple.

ipod-nano-fm

Tout d’abord cette fonctionnalité appelée « FM radio » n’est pas une radio comme les autres, vous ne faites pas que capter un signal hertzien mais bien plus. En effet, la radio sur l’ipod nano intègre un système de catch up permettant un léger différé de la diffusion, ensuite vous pouvez taguer les titres que vous avez aimés (l’application Shazam va perdre un peu d’intérêt) et ensuite vous allez pouvoir acheter ces titres sur itunes!

Apple ajoute une fonctionnalité, demandée depuis longtemps par les possesseurs d’ipod, améliore les fonctionnalités (catch up et tag) et enfin monétise la fonctionnalité grâce à itunes, c’est une approche brillante qui intègre une notion de retour sur investissement directe (n’oublions pas que ces fonctionnalités se font à prix égal, voir à prix inférieur par rapport à la précédente gamme d’ipod).

Quelques articles à lire aussi


Steve Jobs de retour chez Apple

C’est officiel depuis hier, Steve Jobs a repris son costume de PDG d’Apple, il était au travail hier au site d’Apple à Cupertino.

Quelques articles à lire aussi


Page 1 de 312...Fin »