Tag : doubleclick

Google autorisé à acheter DoubleClick

Après le feuilleton entre Google et les autorités européennes, le rachat de DoubleClick a été validé et aussitôt officialisé par Eric Schmidt sur le blog de Google.

Voici les conclusions de la commission de l’Europe qui a analysé le deal Google-DoubleClick :

The Commission’s in-depth market investigation found that Google and DoubleClick were not exerting major competitive constraints on each other’s activities and could, therefore, not be considered as competitors at the moment. Even if DoubleClick could become an effective competitor in online intermediation services, it is likely that other competitors would continue to exert sufficient competitive pressure after the merger. The Commission therefore concluded that the elimination of DoubleClick as a potential competitor would not have an adverse impact on competition in the online intermediation advertising services market.

The Commission also analysed the potential effects of non-horizontal relationships between Google and DoubleClick following concerns raised by third parties in the course of the market investigation. These relationships concern DoubleClick’s market position in ad serving, where Google, by controlling DoubleClick’s tools, could allegedly raise the cost of ad serving for rival intermediaries, and Google’s market position in search advertising and/or online ad intermediation services, where Google could allegedly have required purchasers of search ad space or intermediation to also purchase DoubleClick’s tools.

The Commission found that the merged entity would not have the ability to engage in strategies aimed at marginalising Google’s competitors, mainly because of the presence of credible ad serving alternatives to which customers (publishers/advertisers/ad networks) can switch, in particular vertically integrated companies such as Microsoft, Yahoo! and AOL. The market investigation also found that the merged entity would not have the incentive to close off access for competitors in the ad serving market, mainly because such strategies would be unlikely to be profitable.

A la lecture du communiqué du CEO de Google ce sont les salariés de DoubleClick qui vont être contents car certains têtes vont sauter :

As with most mergers, there may be reductions in headcount. We expect these to take place in the U.S. and possibly in other regions as well. We know that DoubleClick is built on the strength of its people. For this reason we’ll strive to minimize the impact of this process on all of our clients and employees.

Bref, un vrai géant de la publicité online vient de naitre officiellement aujourd’hui, reste à savoir comment les autres vont ils survivre même si l’Europe ne semble pas identifier cela comme une position anti-concurrentielle.

Quelques articles à lire aussi


Google-Doubleclick le mariage a été repoussé…

La création du géant de la publicité (Google + Doubleclick) est pour l’instant rejetée par la Commission Européenne (la FTC avait en son temps ouvert une enquête anti-trust). La raison invoquée est celle du monopole qui serait évident dans le domaine de la publicité en ligne dans les pays européens, certains experts avaient prévus cette décision dès l’annonce de l’acquisition de Doubleclick pour un montant de 3,1 milliards de dollars en avril dernier.

En tout cas Google continue de travailler pour expliquer que ce deal est un « bon deal » pour tout le monde :

« We are obviously disappointed, » said Eric Schmidt, chief executive of Google, in a statement. « We will continue to work with the commission to demonstrate how our proposed acquisition will benefit publishers, advertisers and consumers. We seek to avoid further delays that might put us at a disadvantage in competing fully against Microsoft, Yahoo, AOL and others whose acquisitions in the highly competitive online advertising market have already been approved. »

Google va donc devoir donner beaucoup plus de garantie sur la séparation des deux entités s’ils souhaitent vraiment valider cette fusion auprès de Bruxelles.

Suite au prochain épisode…

Via Internation Herald Tribune

Quelques articles à lire aussi


Google et Doubleclick, la FTC lance une enquête « antitrust »

Selon le NY Times, la FTC (Federal Trade Commision) vient de mettre en route une enquête préliminaire pour voir si le rachat de DoubleClick ne constitue pas une position dominante sur le secteur de la publicité sur Internet grâce notamment à la connaissance approfondi des usages des internautes comme le signale le journaliste du NY Times :

In the complaint, the groups noted that Google collects the search histories of its users, while DoubleClick tracks what Web sites people visit. The merger, according to their complaint, would “give one company access to more information about the Internet activities of consumers than any other company in the world.”

Mais Google reste confiant sur l’issue de cette action de la FTC :

“We are confident that upon further review the F.T.C. will conclude that this acquisition poses no risk to competition and should be approved,” said Don Harrison, a senior corporate counsel for Google.

Je pense que ce genre d’action pour cause de monopole va clairement se multiplier dans l’année à venir et cela me semble justifié… Google est-il entrain de reproduire le schéma de Microsoft qui, il y a quelques temps, a du jongler avec ses positionnements pour limiter sa position dominante sur le marché du soft bureautique et Internet…

Et selon vous le rachat de Doubleclick par Google sera-t-il un frein (une limite) au développement des autres acteurs du marché publicitaire sur Internet?

Quelques articles à lire aussi


Google se paye Doubleclick pour 3.1 milliards de dollars

Doubleclick est pour moi le bon souvenir que j’avais pu avoir lors de la bulle internet de la fin du siècle dernier. D’autant que je partais théoriquement sur un projet d’agence de marketing online dont Doubleclick était déjà dans le périmètre concurrentiel avec à l’époque (société créée en 1996) un statut de leader avéré sur le marché de la gestion de la publicité sur Internet…

Mais revenons à nos moutons, Google vient donc d’acquérir cette très belle société de gestion de campagne de publicité sur Internet. Le montant de l’achat est vraiment impressionnant pour du web, 3,1 milliards de dollars en cash (sachant que la boite avait été revendue 1,1 milliards il y a deux ans à des fonds : Hellman & Friedman et JMI Equity).

Attention on est très loin des achats de sociétés du web 2.0 dont le business model n’est pas très clair, Doubleclick a tout de même généré environ 300 millions de dollars par an dixit le new york time via techcrunch.

Google devient donc l’acteur incontournable de la publicité sur Internet, peut être trop non?

Quelques articles à lire aussi