10 milliards d’applications android téléchargées, mais toujours pas de revenus corrects

22 Flares 22 Flares ×

Voici un chiffre qui pose. Le market d’android, l’équivalent de l’app store d’Apple vient de franchir un cap très intéressant puisqu’il y a eu plus de 10 milliards de téléchargement d’applications via cette plateforme.

Comme on peut le constater sur cette image, le rythme de téléchargement des applications augmente de mois en mois. Pour information en Octobre 2011, Apple a annoncé 18 milliards de téléchargements, Android va donc plus vite sur ce point.

En revanche il ne faut pas oublier qu’Android pour les développeurs n’est pas très intéressant versus Apple, certains estiment d’ailleurs que les revenus de l’android market représenteraient uniquement 7% de ceux de l’app store :

22 Flares Twitter 14 Facebook 1 LinkedIn 3 Google+ 4 22 Flares ×

  • Sixte

    Je ne suis pas d’accord avec les conclusions de l’article « Android moins intéressant pour les développeurs ».

    Certes les revenus sont moins élevés en valeur absolue, mais si on prend les 240M$ de revenus généré par les apps payantes Android (1.3% de 6.75 milliards), chaque téléchargement fait gagner 2.7$ au développeur,
    même calcul pour Apple : 3.5 milliards de dollars généré par (13.5% de 18,5 milliards d’app), ça fait 1.4$ au dev par téléchargement
    => 2x moins
    mais comme le parc IOS est plus répandu et que les utilisateurs téléchargent en moyenne plus d’app que sur Android, un développeur gagne plus avec IOS, le nombre fait la force

    De plus, il y a pas longtemps, j’ai lu un article (que je ne retrouve pas dsl) expliquant que les revenus mensuel générés grâce à la pub sur Android par Rovio avec Andry Birds était supérieur à l’ensemble des revenus générés sur IOS où l’app est payante

  • http://unearaigneeauplafond.fr/ Martin

    Attention : Google parle de téléchargements, mais pas d’applications, dans son annonce. Or, la boutique ne vend pas que des applications. Par exemple, elle permet de télécharger, habituellement automatiquement, les mises-à-jour d’applications, mais aussi des widgets (des applications un peu particulières), et surtout de la musique, des films ou encore des livres. Il faudrait donc la comparer à la somme d’AppStore et d’iTunes d’Apple.

    Autre point : un très grand nombre de descriptions d’applications est un bête copier-coller des applications iOS, avec les références à Apple, à l’iPhone, à l’iPod ou à l’iPad. Pas de quoi rassurer l’acheteur en puissance.

    Pour ma part, j’achète désormais mes applications. Au début, j’avais essayé quelques dizaines d’applications gratuites, mais j’ai fini par abandonner. Celles qui sont réellement gratuites sont soit vraiment mauvaises, soit bourrées de publicités pénibles et hors contexte (comme des publicités pour réserver des hôtels dans un jeu pour enfants). D’autres, en revanche, sous prétexte de gratuité, proposent des extensions particulièrement onéreuses, rendant un jeu à la base simpliste particulièrement cher.

    Bref, je me documente un peu sur les applications de qualité, pour mettre 0,79 à 5 € dans l’application, et il est rare que je le regrette, même si cela arrive. Avec un téléphone Android ou une tablette dernier cri, on arrive vraiment à avoir une machine de jeu ou d’applications diverses très puissante !