La fausse bonne nouvelle du wifi gratuit dans le métro parisien

S’il y a bien quelque chose à reprocher au métro parisien c’est bien la qualité de sa connectivité aux réseaux mobiles. Souvent entre les stations l’usager perd sa chère connexion 2G/3G et ne peut donc plus utiliser son smartphone pour surfer… C’est bête mais de nos jours on est bien habitué à être connecté en permanence alors les quelques minutes de back out ne sont jamais agréables.

Photo wikipedia

Mais cela va peut être changer la semaine prochaine (annonce le 26 juin). Effectivement, selon la tribune, la société espagnole Gowex devrait proposer gratuitement une connexion en wifi dans le métro parisien, un peu dans le style de ce qui se fera à Londres pour les JO.

Pour l’instant peu de détails circulent sur la couverture de ce nouveau réseau wifi : quid du nombre de lignes connectées (le journal Les Echos évoque 6 stations), le business model (on imagine que tout cela a un coût et que cela n’est pas la RAPT qui va offrir cela gratuitement, le coût du réseau wifi gratuit de Londres pendant les JO est estimé aux alentours de 50 millions d’euros), la couverture des tunnels (a priori le wifi ne serait disponible qu’en station)…

Pour information, Gowex devrait utiliser le réseau de fibre optique de Naxos qui est déjà utilisé par Orange et SFR, donc le service devrait être équivalent à ce que propose les abonnées des opérateurs français… Donc pour résumer cela n’est pas demain la veille que l’usager du métro parisien pourra surfer en haut débit lors de ses voyages et ses passages de tunnels. C’était donc la fausse bonne nouvelle du jour.

Cette entrée a été publiée dans Internet, et marquée avec , , le par .

A propos henri

Henri Labarre est consultant en stratégie auprès d'entreprises innovantes dans les domaines des TIC et plus particulièrement Internet au sein de 2803 MEDIA. Depuis 2005, Henri Labarre écrit sur ce blog sa veille et ses impressions sur l'évolution d'internet et des acteurs.

  • http://www.kankei.fr Jean-Philippe | Kankei.fr

    Alors qu’au Japon, ça fait un bail qu’il y a du wifi dans la plupart des stations de métro de Tokyo : http://www.kankei.fr/hotspots-.....-de-tokyo/

  • http://www.ukan.fr Quentin | U Kan

    En conclusion on en a parlé comme étant une solution miracle mais ça ne le sera en rien, la RATP ne va dépenser plusieurs dizaines de millions d’euros par an juste pour fournir l’internet à ses usagers. Surtout que le réseau de métro de Paris est bien plus dense que celui de Londres donc le coût serait d’autant plus élevé.