Comment Google va-t-il gagner de l’argent avec le service « google video » ?

video google Bonne question en effet, puisque qu’au lieu de mettre à disposition des serveurs pour réaliser des requêtes pour afficher le résultat de votre recherche sur Google.com, cette fois ci, google va réellement avoir un coût de bande passante important. Imaginez que tous les utilisateurs de google consultent au moins une fois un contenu video d’une minute, le calcul est vite fait…des millions de dollars rien que pour amener le contenu video des serveurs de google jusqu’à votre pc chez vous !

Donc pour amortir cela, une seule solution mettre à disposition du contenu payant dont le montant aura été fixé par le propriétaire du contenu. Et là le modèle commence à être intéressant puisque Google peut amortir les coûts relatifs de ce service mais aussi diversifier l’origine de ces revenus (aujourd’hui majoritairement publicitaires) en prenant une commission de 30% du prix de vente du contenu.

Nous sommes donc en présence du concept de la « long tail » puisque google va stocker des milliers de contenus (au prix actuel du giga stocker cela ne va pas trop les perturber financièrement) et les mets à disposition des internautes/clients qui peuvent les consulter quand ils le souhaitent ! Chaque contenu est donc potentiellement intéressant car même les sujets très pointus comme des documentaires sur les insectes en Afrique peuvent trouver leur public de passionnés.

Le positionnement de Google sur ce business va certainement faire du mal à de nombreux acteurs français comme par exemple dailymotion ou bien vodeo.tv

  • http://blog.lesperlesduchat.com/perles.php ralphy

    Si je ne m’abuse, Google utilise un logiciel propriétaire pour le téléchargement et la visualisation de la vidéo. Dans ce contexte, il est tout à fait envisageable d’avoir une bande passante réduite sur les serveurs en faisant appel — tout comme Skype par exemple — à la force d’un réseau P2P.

    Maintenant, 30 % du prix revenant au diffuseur, cela me paraît quelque peu important, mais je ne suis pas spécialiste de l’audiovisuel. Il faudrait donc comparer ce prix de la minute de vidéo à d’autres moyens de distribution (coûts d’un réseau télé hertzien, câblé, satellite, ADSL, distribution en magasins, etc.)

    Un autre moyen intéressant de gagner de l’argent via ce type de diffusion : la publicité. Outre la publicité que l’on voit habituellement à la télévision (et qui pourrait en plus être ciblée en fonction de l’Internaute et non uniquement en fonction de la vidéo), on pourrait intégrer directement dans le flux vidéo des informations sur les produits qu’il montre. Ainsi, cliquer sur un canapé permettrait de proposer un choix de canapés, dont celui présenté. Cliquer sur la montre de James Bond permet de commander celle-ci, ou d’autres montres concurrentes. Cliquer sur le couteau Suisse de McGuyver, etc. Bref, de la publicité interactive. Cela pourrait être pas mal pour des séries où ce genre de placement produit est un classique (la série des James Bond, ou encore Sex & the City).

  • http://www.2803.com henri

    En ce qui concerne les 30% la source est silicon.fr (http://www.silicon.fr/getarticle.asp?ID=13190). Pour la pub c’est vrai que cela serait sympa mais je pense que les technologies de reconnaissance dans l’univers de la vidéo doivent encore progresser afin de permettre ce genre de service innovant!

    Pour la bande passante j’imagine qu’ils arrivent à voir des tarifs négociés! Mais tu est d’accord que diffuser de la vidéo coûte bcp plus cher que de fournir des résultats de recherche.

  • http://blog.lesperlesduchat.com/perles.php ralphy

    Oui, en effet, diffuser de la vidéo coûte plus cher que de fournir des résultats de recherche. Néanmoins, diffuser de la vidéo en P2P, c’est utiliser la bande passante des Internautes, et non celle de ses propres serveurs. Dans le cas idéal, les serveurs originaux n’envoient qu’une unique fois la vidéo, le reste se transmettant de vidéo-spectateur en vidéo-spectateur, comme sur les réseaux d’échange P2P ouverts tels que eDoney/eMule ou encore BitTorrent, pour n’en citer que deux des plus répandus.

    D’ailleurs, je crois bien avoir téléchargé OpenOffice depuis chez Sun via un lien — très officiel — BitTorrent, tout comme JeuxVideo.com, me semble-t-il, utilise aussi ce protocole de communication pour réduire l’utilisation de sa bande passante…

    Pour ce qui est des technologies de reconnaissance, en effet, il serait fort séduisant que celles-ci trouvent elles-mêmes les produits dans les vidéos, que ce soit en utilisant la vidéo ou le son (éventuellement, les sous-titres). Néanmoins, lorsqu’on paye une fortune pour faire figurer du Perrier dans un James Bond, on peut se payer le luxe de sélectionner les zones des images cliquables où cette eau apparaît et pour y attacher quelques mots-clés sympathiques, mots-clés que les annonceurs peuvent acheter via un système à la Google AdWords où à la fois le diffuseur et le producteur pourraient gagner de l’argent.

    Maintenant, sommes-nous si loin de la reconnaissance des formes sur une vidéo ?… Quand je regarde ceci :

    http://www-sop.inria.fr/odysse.....ation.html

    ou encore d’autres projets de recherche se trouvant là :

    http://www-sop.inria.fr/odysse.....ex.en.html

    je me dis que nous ne sommes pas si loin que cela et que dans quelques années, il sera peut être possible de mettre des publicités contextuelles automatiquement insérées dans une vidéo…

  • http://www.2803.com henri

    Google n’est pas tellement P2P regarde comment marche gtalk et tu verras la différence par rapport à skype qui lui l’est!

    C’est vrai que l’Inria à des projets intéressants sur le sujet! Wait & see donc (quelques années me semble plus approprié)