Quand les graphiques parlent…

C’est vrai qu’en regardant des graphiques comme celui ci-dessous on est tenté de se dire que la politique budgétaire des Démocrates (Clinton ou Obama) n’est pas si mal que cela non? En tout cas je serais rincain cela m’interpellerait…

democrate vs républicain

Source Del.icio.us

  • http://www.papygeek.com PapyGeek

    La guerre, ça coûte cher ;)

  • http://www.onlike.net Kynerion

    C’est même hallucinant. J’espère juste que c’est fiable.

  • http://pixel.teriamandi.info/ teriamandi

    Attention, ce n’est pas un graphique du budget, c’est un graphique de l’augmentation de la dette par rapport à l’année précedente, donc la dette américaine augmentent chaque année, la seule chose que l’on peut dire c’est que les démocrates la font moins augmenter.

    ce graphique est plus probant:

    http://www.ontheissues.org/AskMe/NatDebt.htm

  • http://danielbroche.typepad.com Daniel

    c’est du beau pour les générations futures !

  • http://www.2803.com henri

    A priori les données sont publiques donc fiables non?

  • Thomas

    Je serais curieux de voir le même graphique pour la France…

  • http://www.stone-world.org Pierre

    @Teriamandi: Tout à fait d’accord sur le fait qu’il faut bien faire attention a ce que le graphique propose par Henry est celui de la variation de la dette par année. Mais c’est justement pour ça qu’il me semble plus représentatif de l’action des gouvernements. Car un gouvernement par ces actions n’agit pas sur la valeur instantanée de la dette mais sur son accélération a la hausse ou a la baisse.

    Pour faire une analogie avec la physique :
    Le graphique de la valeur de la dette par rapport au temps (proposé par Teriamandi) est semblable à la position d’un système dans l’espace en fonction du temps.
    Le graphique de la variation de la dette par rapport au temps (proposé par Henry) est semblable à la vitesse d’un système en fonction du temps.
    Et un graphique qui représenterait la vitesse de variation de la dette (qui manque ici mais que les flèches sur le graphe d’Henry essaye de suppléer par rapport au temps serait alors semblable a l’accélération du système. Or l’accélération est directement liée a la force (« l’action ») appliquée a ce système.

    Ce dernier graphique plus représentatif des actions engagées sur la dette montrerait des valeurs négatives pour les présidences démocrates (càd des actions qui font tendre la dette vers une baisse) et positive pour les présidences républicaines (càd des actions qui font tendre la dette vers une hausse).

  • http://www.stone-world.org Pierre

    Comment il sert a rien le commentaire précédent! Désolé.

  • http://www.2803.com henri

    Je ne pensais pas qu’il te ferait cet effet en tout cas ;)

  • http://unearaigneeauplafond.fr/ Martin

    Il est amusant de constater que le graphique montre surtout que quel que soit le parti au pouvoir des Etats-Unis d’Amérique, ils ont tous augmenté la dette nationale, c’est juste que l’un des deux partis aggrave moins vite la situation. En somme, l’un des deux partis est moins pire que l’autre. ;-)

  • http://www.stone-world.org Pierre

    @Martin: Pas tout a fait d’accord: ce que ce graphique montre c’est que l’un des partis inverserait la tendance et agirait pour la faire baisser (les démocrates en l’occurrence) mais qu’en général on s’arrête au mieux a une presque stabilisation.

    Autre analogie mécanique. La dette est une voiture qui va en avant (une dette qui augmente) et un républicain la conduit en appuyant sur l’accélérateur, la voiture va donc plus loin en avant et y va plus vite (la dette augmente et augmente plus vite), le démocrate lui prend le volant en vol et commence a appuyer sur le frein, la voiture ayant de l’inertie commence a ralentir mais avance tout de même encore (la dette augmente mais moins vite) d’ailleurs le conducteur démocrate aimerait bien arrêter la voiture complètement et passer la marche arrière pour reculer mais pas de bol avant que la voiture stop le républicain reprend le volant et rappuie sur l’accélérateur et la voiture qui ne s’etait pas arrêter accélère a nouveau. Ah oui j’oubliais au bout de la route il y a un mur.
    Au final il y a un conducteur qui appuie sur le frein et l’autre sur l’accélérateur. Deux comportements radicalement différents, donc ca me parait un peu réducteur de dire que l’un est juste moins « pire » que l’autre. Ils ont des actions opposées face a la dette.

    PS : Je ne porte pas de jugement de valeur sur le fait qu’il est bien ou mal de gérer une économie nationale avec de la dette ou non, ni quelle niveau de dette est acceptable (le mur c’est pour renforcer la difference de comportement). Et je prends aussi l’hypothèse d’une certaine inertie de la dette qui empêche une réduction instantanée. Inertie pouvant provenir du fait qu’il est délicat de couper des flux économiques sortants du jour au lendemain et tout aussi ardu d’en créer des entrants.

  • http://www.teewee.eu TeeWee

    J’pense que ce graph est pondu par un citizen d’obédiance démocrate :)

    Pour reprendre ce que dit un peu tout le monde : c’est le probleme de ce genre de simplification (un chart, ca image des données, c’est de la simplification pour l’esprit, dixit mon prof d’econometrie) c’est que tres peu de personnes sont en mesure de l’interpreter correctement…
    En l’occurence, la, ca indique juste que les démocrates savent mieux équilibrer un budget… ou que les républicains exercent une politique de dépenses publiques accrue ( certaines théorie soutiennent mordicus que pour relancer la croissance, faut que l’etat injecte du pognon…)… ou que les Démocrates sont des gros radins et menent des politiques de rigueur budgétaire (genre on finance plus les écoles, ca sert à rien)… ou etc etc etc…

    Bref, moi, ce graphique, il ne m’apprends rien :) Il me laisserait meme plutot circonspect

  • http://unearaigneeauplafond.fr/ Martin

    @&Pierre : Ce dont je suis certain, en regardant ce graphique, c’est qu’on ne peut pas dire que les intentions à venir des uns ou des autres. :-P