Les playmates de playboy ont un BMI de plus en plus petit!

Plus les années passent plus les playmates du célèbre magazine playboy deviennent de plus en plus minces et grandes. Cela n’est pas moi qui le dit mais un article de Wired dont l’auteur s’est amusé (enfin je l’espère) à calculer le BMI (rapport poids/taille) de chaque playmate depuis 1954. L’intérêt de cette étude étant de comparer ce ratio à celui des femmes de la même époque et du même âge (20 à 29 ans).

Fait étonnant depuis l’origine de Playboy, les playmates ont vu leur IMC (indice de masse corporel ou BMI en anglais) fondre comme neige au soleil (la courbe rose), alors que c’est l’inverse pour celui des américaines (courbe bleue).

playmate-playboy

Trois options pour que le BMI des playmates ait pu baisser :

-Les playmates sont devenues plus grandes
-Les playmates sont devenues plus minces
-Les playmates sont devenues un peu plus grande et un peu plus mince

Quoiqu’il en soit, la femme de notre époque présente un BMI moyen de plus en plus élevé, certainement le résultat de notre culture et de nos modes de consommation… La différence entre une playmate et une femme américaine est maintenant significative. Wired titrant d’ailleurs que les femmes de playboy ressemblent plus à femmes de dessins animés qu’à de vraies femmes!

Pour calculer votre BMI (body mass index) ou IMC (indice de masse corporel) vous pouvez aller sur ce site. J’ai 18,4… C’est mieux que les playmates!

11 réflexions au sujet de « Les playmates de playboy ont un BMI de plus en plus petit! »

  1. henri Auteur de l’article

    Merci pour la formule, sinon pour ceux qui ne veulent pas prendre leur calculatrice le site présenté en fin de post vous permet de calculer votre indice de masse corporelle très facilement!

  2. Vicnent

    En fait, il ne faut pas dire « des playmates de playboy » mais des « des inexistantes playmates de playboy » : aucune de ces filles n’existent IRL. En fait, si, elles existent toutes, mais telles qu’elles sont affichées non : elles sont toutes retouchées. bien évidemment pour virer les classiques boutons, trop gros grains de beauté et autres acné, eczéma, psoriasis, urticaire, zona passagers ou non, mais aussi physiquement : jambes allongées, cou affiné et/ou étendus, idem bras, taille retouchée etc…

    Évidemment, le BMI, à ce stade, ça ne veut plus dire grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *