La question du Samedi matin…

0 Flares 0 Flares ×

Où a été prise cette photo (qui n’est pas de moi) ?

inside

La réponse est assez étonnante…

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 0 Flares ×

Cette entrée a été publiée dans Divers, et marquée avec , , le par .

A propos henri

Henri Labarre est consultant en stratégie auprès d'entreprises innovantes dans les domaines des TIC et plus particulièrement Internet au sein de 2803 MEDIA. Depuis 2005, Henri Labarre écrit sur ce blog sa veille et ses impressions sur l'évolution d'internet et des acteurs.

  • http://www.69006.com Nicolas

    Au hasard je dirai … chez Google ;)

    Toi aussi tu lis le Time ? :D

  • Bertrand

    Obviously…In Google’s offices… ;-))

  • http://www.2803.com henri

    ouais c’était donc facile comme devinette….

  • http://www.2803.com henri

    La taille de la piscine me fait bien marrer versus le lifeguard à côté…. Je pense que c’est une piscine à courant…La classe ;)

  • http://unearaigneeauplafond.be kwa

    Cela me dépasse, de voir toutes ces « jeunes pousses » croire qu’on peut confondre travail et vie privée. Moi qui ai travaillé un certain temps chez moi, et à l’invese quasiment vécu au bureau, je peux dire d’expérience que c’est mauvais, à terme. En effet, les termes « maison » et « bureau » sont plus que des mots représentant un lieu. Ces mots véhiculent toute une gamme d’idées et sens qui leur sont propres et auxquels nous tenons énormément.

    Travailler à la maison, c’est finir par croire qu’on travaille tout le temps, qu’on n’a plus un moment à soi, alors qu’en réalité, on a tendance à décaler ses horaires, et à travailler moins, très souvent, mais de manière très peu productive, entre le yahourt à aller chercher au frigo et le chien à sortir.

    Se reposer au travail, c’est un contre-sens ! Comment peut-on travailler et se reposer en même temps ? Difficile. Travailler, c’est accomplir une tâche pour laquelle on est rémunéré, fournir des résultats.Ce n’est en aucun cas se reposer. Dans un domaine tel que l’informatique, et cela quel que soit le métier, il faut de la concentration, de la méthode. J’ai comme un doute que cela s’acquiert lorsqu’on pique une tête dans une piscine de cinq mètres sur deux ou en bouquinant à l’ombre d’un parasol.

    Au bout d’un an ou deux à confondre ces deux lieux, on finit par perdre ses repères et la déprime pointe le bout de son nez. Des pensées désagréables naissent, telles que « je n’ai plus de chez moi » ou encore « je travaille tout le temps », voire « je n’ai plus d’amis » et cela n’aide pas à être efficace.

    Pour ma part, j’ai noté de bien meilleurs résultats autant au bureau que dans la vie privée que de les réaliser dans des lieux distincts. Certes, on peut rester plus tard au bureau pour jouer avec les collègues, ou bien ramener du travail à la maison, mais ces deux lieux doivent avant tout, à mons sens du moins, être représentatif de ce qu’on fait… ou du moins, de ce que l’on est supposé faire ! ;)

  • http://www.2803.com henri

    Pour avoir lu et vu pas mal d’interviews des dirigeants de google, ils veulent avant tout le bien être de leurs salariés puisque théoriquement s’ils sont content d’aller bosser ils pourront mieux produire… Chez google chaque salarié dispose de 30 minutes par jour pour son projet personnel…

  • http://blog.lesperlesduchat.com ralphy

    Je comprends tout à fait que Google veuille le bien être de ses petits protégés, et je suis tout à fait conscient qu’un salarié malheureux est un salarié inefficace, ou alors un salarié qui quitte la société, générant un turn over coûteux.

    Par contre, je doute qu’un salarié heureux soit celui qui voit ses loisirs entièrement gérés par son employeur. Salarié, je n’aurais aucune envie que mon patron sache en détail le détail de mes loisirs. Patron, je n’aurais aucune envie de m’immiscer dans la vie privée de mes salariés. Je pense qu’un certain équilibre entre travail, repos et loisirs doit s’instaurer, mais je doute que cet équilibre soit atteint en mettant à disposition des salariés une piscine à courant artificiel…

  • http://www.2803.com henri

    C’est en effet la démesure américaine du système. Moi aussi cela me ferait un peu chier d’aller nager au bureau…

    En rechanche faire un peu de planche à voile why not ;)

  • moigoogle

    Faut pas être jaloux des salariés de google!
    Quel hypocrisie! Je pense sérieusement que ça motive les salariés au travail, une piscine à contre courant, c’est super puis au moins ça évite de s’en faire construire une!

  • http://www.al-kanz.org/blog Al-Kanz

    Kwa,

    Je travaille à la maison depuis des années et je ne troquerai cette liberté pour (presque) rien au monde.

    [je sais, je sais, le post remonte à février... mais puisqu'il a été remonté :)]