Baisse de 8% des ventes de CD en 2005

Bon c’est vrai que les faits sont là et que le P2P y est peut être pour quelque chose…

wsj

…sur les ventes physiques de CD mais n’oublions pas que les ventes de musique « digitale » ont progressées de 148% cette année… Donc si on fait un rapide calcul, l’industrie de la musique gagne plus d’argent qu’avant les années Internet! Merci la désinformation sur le sujet.

L’article de « The Big Picture » est d’ailleurs très bien foutu… A lire pour plus d’explication sur les chiffres publiés dans wsj.

Cette entrée a été publiée dans Internet, Loisirs le par .

A propos henri

Henri Labarre est consultant en stratégie auprès d'entreprises innovantes dans les domaines des TIC et plus particulièrement Internet au sein de 2803 MEDIA. Depuis 2005, Henri Labarre écrit sur ce blog sa veille et ses impressions sur l'évolution d'internet et des acteurs.

  • http://blog.lesperlesduchat.com ralphy

    En effet, le budget « culture » des personnes n’est pas extensible ! Il faut voir aussi que dans ce même budget, on a intégré les DVD qui — sous un prétexte quelconque — sont plus chers que les cassettes vidéo.

    Par ailleurs, j’ai l’impression que les majors du disque et du cinéma tendent plutôt à lutter contre la technologie P2P au lieu de proposer des solutions équivalentes pour proposer du contenu payant, ou du moins rentable. S’ils s’étaient arrêtés aux cassettes quand tout le monde passait au numérique, ils auraient eu une baisse des ventes aussi, surtout si le numérique était quasi-gratuit ! Normal qu’aujourd’hui, on note une baisse des ventes, le support vendu (physiaque) n’étant plus adapté aux méthodes de consommation (virtuelles).

    Certes, la Fnac et Virgin proposent de télécharger de l’audio et de la vidéo en version payante, ainsi que d’autres sites. Néanmoins, ces solutions me semblent marginales et je ne suis pas certain qu’elles soient P2P.

    J’ai vraiment l’impression que l’on tente là de contrôler le canal de distribution, alors que celui-ci est justement contourné par les solutions P2P, les Internautes s’échangeant les fichiers à leurs propres frais (ceux de la connexion Internet). Seule la gestion des droits d’auteurs pose un problème. Il faut donc trouver un DRM qui soit plus adapté à la manière de s’échanger les fichiers entre Internautes et qui permette à chacun d’y trouver son compte…

  • http://www.2803.com henri

    Attendons le projet de loi histoire de bien se marrer… Putain 300 000 euros d’amende cela commence à faire bcp…